Irak: les Kurdes ont détruit des milliers de maisons de populations arabes

20/01/16 à 02:54 - Mise à jour à 02:54

Source: Belga

(Belga) Les forces kurdes ont détruit des milliers de maisons dans le nord de l'Irak dans une tentative apparente de déplacer les populations arabes, affirme mercredi Amnesty International dans un communiqué.

L'ONG affirme que ces destructions ont eu lieu après la reprise par les forces kurdes de zones contrôlées par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) qui s'est emparé de vastes pans du territoire irakien au nord et à l'ouest de Bagdad en 2014. La destruction et le vol de biens sont devenues une pratique courante dans le cadre de la guerre contre l'EI, entraînant la colère des habitants. "Les forces peshmergas du gouvernement régional du Kurdistan et des milices kurdes ont détruit des milliers de maisons au bulldozer, en les faisant exploser ou en les brûlant pour se venger du soutien supposé" de leurs propriétaires à l'EI, soutient Amnesty. "Les forces (de la région autonome du Kurdistan) semblent mener une campagne délibérée pour déplacer de force les populations arabes", a affirmé Donatella Rovera, conseillère pour les situations de crise à Amnesty. "Le fait de déplacer des civils par la force et détruire délibérément leurs maisons et leurs biens sans justification militaire peut équivaloir à des crimes de guerre", a-t-elle dit. Les populations civiles qui ont fui les conflits ont également été empêchées de retourner chez elles. Les provinces de Ninive, Kirkouk et Diyala se trouvent à l'extérieur du Kurdistan mais les forces kurdes y ont pris ou renforcé leur contrôle dans certaines zones après la fuite des troupes irakiennes lors de l'offensive dévastatrice de l'EI en 2014. (Belga)

Nos partenaires