Irak: le Parlement démet le ministre des Finances, soupçonné de corruption

21/09/16 à 15:50 - Mise à jour à 15:51

Source: Belga

(Belga) Le ministre irakien des Finances, soupçonné de corruption, a été démis de ses fonctions mercredi par le Parlement, qui avait déjà destitué son collègue de la Défense fin août, ont rapporté des députés.

Sur les 249 députés présents, 158 ont voté en faveur du retrait de la confiance à Hoshyar Zebari, qui avait pris le portefeuille des Finances en 2014 après avoir longtemps été ministre des Affaires étrangères. "Le ministre a été démis par un vote à bulletins secrets", alors que les parlementaires votent habituellement publiquement, a indiqué le député Ammar Toma. M. Zebari avait été interrogé en août dans le cadre d'une affaire de corruption présumée et a rejeté toutes les allégations. Ce départ s'ajoute à celui de plusieurs ministres du gouvernement dirigé par Haider al-Abadi. Le 25 août, les députés avaient démis le ministre de la Défense, Khalid al-Obeidi, également soupçonné de corruption. Son collègue de l'Intérieur, Mohammed al-Ghabban, avait démissionné à la suite d'un attentat très meurtrier à Bagdad, qui avait provoqué la mort de plus de 300 personnes en juillet. M. Abadi a annoncé avoir aussi accepté la démission de six autres ministres ces derniers mois. Le Premier ministre tente depuis février de former un nouveau gouvernement formé de technocrates mais fait face à la forte opposition des partis traditionnels. Cette crise politique perdure alors que les forces gouvernementales préparent l'offensive pour la reconquête de Mossoul, dernière grande ville irakienne aux mains des djihadistes du groupe Etat islamique (EI). (Belga)

Nos partenaires