Irak: l'offensive sur Mossoul ne commencera pas avant de "nombreux mois"

29/01/16 à 22:26 - Mise à jour à 22:26

Source: Belga

(Belga) La bataille pour reprendre Mossoul -la seconde ville d'Irak- aux djihadistes du groupe Etat islamique, l'un des grands objectifs militaires de la coalition menée par les Etats-Unis, ne commencera pas avant "de nombreux mois", a indiqué vendredi un porte-parole militaire de la coalition.

"Il va y avoir de nombreux mois avant que les opérations pour Mossoul commencent", a déclaré le colonel américain Steve Warren, s'exprimant depuis Bagdad en vidéoconférence. "Pour l'instant notre priorité est de former des brigades, de bâtir de la capacité de combat, de former des policiers", a déclaré le porte-parole. De la rapidité de cet effort de formation dépendra le moment où l'offensive pourra être lancée, a-t-il expliqué. Les responsables américains ont souligné à plusieurs reprises la nécessité d'augmenter le nombre de formateurs militaires occidentaux en Irak, pour accélérer l'entraînement des troupes irakiennes. La question devrait être à l'ordre du jour d'une réunion des vingt-six ministres de la Défense des pays de la coalition le 11 février à Bruxelles, qui a pour but de répartir les efforts militaires supplémentaires à faire dans les prochains mois contre les djihadistes. Selon le colonel Warren, la coalition envisage pour l'instant de lancer "10 brigades" à l'assaut de Mossoul, la seconde ville du pays aux mains des djihadistes depuis juin 2014. Chacune de ces brigades devrait représenter "2.000 à 3.000 hommes". Ces soldats "devront tous être formés" avant la bataille. Certaines brigades ont déjà été formées par la coalition, mais "nous avons pris la décision de leur donner un entraînement supplémentaire", a indiqué le colonel Warren. Les Etats-Unis ont déployé environ 3.500 soldats en Irak, avec pour mission de former et de conseiller les troupes locales. La stratégie affichée par la coalition prévoit de détruire en priorité les "centres de pouvoir" de l'EI à Mossoul en Irak et à Raqa en Syrie. (Belga)

Nos partenaires