Irak: L'EI suspecté d'une attaque chimique au gaz moutarde contre les troupes US

22/09/16 à 01:05 - Mise à jour à 01:57

Source: Belga

(Belga) Le groupe terroriste Etat islamique (EI) est suspecté d'avoir lancé une attaque chimique contre la base aérienne de Qayyara en Irak, depuis laquelle les troupes américaines et irakiennes opèrent, rapporte jeudi CNN. Du gaz moutarde a été retrouvé sur une munition tirée près de leurs installations au nord du pays.

Une roquette ou un obus d'artillerie a atterri non loin de la base au sud de Mossoul. Les troupes américaines ont analysée une substance "noire et huileuse" sur un fragment de la munition et ont détecté un agent chimique qui serait du gaz moutarde. Les responsables américains emploient l'expression "agent moutarde" car ils ne sont pas sûrs de la manière exacte dont la substance toxique est disséminée par la munition. Aucun soldat américain n'a été blessé et aucun ne présente des symptômes d'exposition à cet agent. Toutefois, les troupes impliquées ont reçu une douche de décontamination par mesure de précaution. Une source officielle a déclaré que la substance avait "une faible pureté", une autre l'a jugé "inefficace." Les résidus sont encore en cours d'examen. Un premier test a montré la présence d'agent moutarde, mais un deuxième a été négatif. Ces fonctionnaires assurent qu'ils "s'attendaient" à ce que le groupe terroriste Etat islamique tente de recourir à des armes chimiques alors que les troupes américaines et irakiennes cherchent à reprendre la main sur la ville de Mossoul. Le Pentagone suspecte à première vue l'EI d'avoir perpétré cette attaque car le groupe tente de développer le gaz moutarde, un agent relativement simple à produire, depuis un certain temps déjà. Une enquête de l'ONU révélée en août a établi que l'EI avait utilisé du gaz moutarde en Syrie dans une attaque à Marea, dans la province d'Alep (nord), le 21 août 2015. Le gaz moutarde est une arme chimique utilisée pour la première fois par les Allemands pendant la Première guerre mondiale en 1917. (Belga)

Nos partenaires