Irak: fin de scrutin législatif sans incident majeur

12/05/18 à 17:48 - Mise à jour à 17:50

Source: Belga

(Belga) Les bureaux de vote en Irak ont fermé samedi à 15H00 GMT (17H00 en Belgique) sans qu'aucun incident majeur n'ait été signalé dans un pays qui s'est récemment déclaré vainqueur du groupe djihadiste Etat islamique (EI), ont constaté des journalistes de l'AFP.

A l'heure prévue, les bureaux de vote ont fermé leurs portes à l'issue d'une journée durant laquelle la participation n'a pas semblé être au rendez-vous. Des premiers chiffres non officiels communiqués par des médias locaux faisaient toutefois état d'une participation allant de 40% à 80% dans la région autonome du Kurdistan irakien, où les électeurs se mobilisaient pour préserver la présence des députés kurdes au Parlement central à Bagdad. A Mossoul également, pour la première fois depuis la chute il y a 15 ans du régime de Saddam Hussein, les électeurs se massaient dans les bureaux de vote. En revanche, dans le reste du pays, les chiffres non officiels étaient bas, notamment à Bassora (sud), avec 19% de participation en milieu d'après-midi. A Bagdad, les différents bureaux de vote où se sont rendus des journalistes de l'AFP étaient peu fréquentés et les longues queues d'électeurs observées lors d'élections précédentes ne se sont pas reproduites samedi. Ce scrutin, le premier organisé depuis la victoire sur l'EI, s'est clôt sans incident majeur, malgré les récentes menaces du groupe ultraradical. Dans la province de Diyala toutefois, à l'est de Bagdad, "un policier a été tué", a indiqué à l'AFP le général Mazhar al-Azzaoui, en charge des opérations dans la province. "Cinq autres policiers ont également été blessés, dont un grièvement, quand huit obus de mortier et deux roquettes Katioucha se sont abattus près d'un bureau de vote dans la localité d'Abou Sida", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires