Invendus alimentaires : le parlement wallon organisera des auditions

18/12/12 à 12:45 - Mise à jour à 12:45

Source: Le Vif

La Commission de l'Environnement du parlement wallon organisera des auditions à propos des invendus alimentaires. Le groupe PS a initié le débat sur ce problème en déposant une proposition de décret imposant aux grandes surfaces de proposer systématiquement ces invendus à des associations caritatives avant qu'ils ne soient transformés ou éliminés. La législation sur le permis d'environnement serait modifiée dans ce sens.

Invendus alimentaires : le parlement wallon organisera des auditions

© Thinkstock

Selon une étude de la Commission européenne, 89 millions de tonnes d'aliments deviennent chaque année des déchets dans l'Union européenne, soit 179 kilos par personnes. "Une hérésie quand on sait que 16 millions de personnes ont reçu des aides alimentaires de part d'organismes de bienfaisance", a rappelé l'une des auteurs de la proposition, Malika Sonnet.

Des initiatives ont déjà vu le jour en Wallonie dans ce domaine. Le collège communal de Herstal va ainsi imposer aux grandes surfaces installées sur son territoire de mettre à disposition leurs produits invendus consommables aux banques alimentaires, dans le cadre du renouvellement de leur permis d'environnement. En 2011, le cdH a quant à lui déposé une proposition de résolution en vue de favoriser la conclusion de conventions entre les grandes surfaces et les banques alimentaires, CPAS, associations caritatives.

Sur le fond, tous les groupes politiques ont convenu de l'intérêt d'avancer sur cette question mais leurs approches divergent. L'opposition MR préfère favoriser des démarches volontaires qui, selon elle, livreront de meilleurs résultats que des dispositions contraignantes. Qui plus est, a rappelé le député Philippe Dodrimont, la distribution ne représente que 2,5 pc du gaspillage alimentaire, le reste se trouvant en amont, dans le secteur agro-alimentaire, ou en aval chez les consommateurs. Ecolo a insisté à ce titre sur la nécessité d'élargir le débat et d'y inclure la prévention des déchets.

Nos partenaires