Internet : La Belgique à la traîne.

07/09/11 à 14:20 - Mise à jour à 14:20

Source: Le Vif

Une enquête réalisée par Email Brokers et qui sert de premier baromètre de l'Internet belge révèle que beaucoup de sites sont créés, mais qu'il a peu d'interactivité.

Internet : La Belgique à la traîne.

Le nombre de sites belges d'e-commercea augmenté de 80% en 2 ans. © Thinkstock

La Belgique compte plus de 650.000 sites Internet, dont presque 500.000 ont une finalité professionnelle. Ces derniers arrivent loin devant les sites du secteur non-marchand (plus de 70.000) ou du service public (près de 9.000). On décompte aussi 65.000 blogs et forums.

Dans la dernière année, ce sont les sites commerciaux, permettant d'acheter en ligne, qui se sont le plus développés (+80% de croissance) : aujourd'hui, ils sont 27.000 à proposer aux consommateurs d'acheter sur le net. Ce sont principalement les TPE (Très Petites Entreprises) qui ont contribué à cette croissance car près de la moitié d'entre elles incluent directement l'e-commerce dans leur stratégie de développement.

Malheureusement, ces chiffres sont ternis par d'autres statistiques : on apprend que seulement 7% de ces sites sont dynamiques. Les 93% restants sont de simples sites vitrines : des sites qui font office de carte de visite virtuelle mais ne sont pas du tout interactifs.

Cela explique en partie pourquoi l'enquête constate également que les sites belges sont, dans leur immense majorité, faiblement actualisés : 86% d'entre eux ont été mis à jour pour la dernière fois il y a plus d'un an. Pire encore, seuls 3% d'entre eux ont été actualisés durant les trois derniers mois. Sur les 650.000 sites existant en Belgique, une infime partie est donc véritablement active.

De plus, Email Brokers révèle que 99% des sites ne sont pas en ordre par rapport à la loi. Ils omettent de fournir des informations qui doivent obligatoirement être sur le site, comme le nom, l'adresse, le numéro d'entreprise ou celui de la TVA. Cela est préjudiciable pour les consommateurs qui, lorsque qu'ils achètent en ligne, ne savent pas où ils achètent leur produit.

Le rapport permet de conclure que les entrepreneurs n'ont pas encore mesuré toute l'ampleur du phénomène internet pour leur business ni son caractère désormais incontournable. Pourtant, insiste William Vande Wiele, fondateur d'Email-Brokers, il y a vraiment un manque à gagner en Belgique dans l'e-commerce. En effet, les internautes belges n'hésiteront pas à aller voir sur les sites d'autres pays pour faire leurs achats s'ils ne trouvent pas ce qu'ils cherchent en ligne en Belgique.

Le Vif.be

Nos partenaires