Interdiction de fumer : un syndicat exige des mesures de compensation

13/09/11 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Le Vif

Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) demande un plan d'actions afin de limiter les pertes dans l'Horeca.

Interdiction de fumer : un syndicat exige des mesures de compensation

© Thinkstock

Des mesures urgentes pour compenser les pertes engendrées dans l'Horeca par l'interdiction de fumer : voilà la teneur des réclamations du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI).

Au cours de ces deux derniers mois, le service de contrôle "Tabac et Alcool" du SPF Santé publique a contrôlé près de 2.750 cafés. Lors de 7% des inspections, il arrivait encore que des personnes fument. Pourtant, la phase transitoire est bel et bien terminée. Le SPF Santé publique tire toutefois un bilan globalement positif : deux mois après l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer dans les cafés, au 1er juillet, 93% des cafés en Belgique sont donc devenus entièrement non fumeurs.

Ces chiffres n'étonnent pas le SNI : "étant donné l'ampleur des amendes, qui peuvent aller jusqu'à 1.650 euros". Les recettes des cafetiers ayant déjà dégringolé depuis l'interdiction, ceux-ci ne peuvent pas se permettre de payer de telles amendes, explique le syndicat.

Mais ce que le SNI craint le plus, c'est l'arrivée de l'automne, puis de l'hiver. En effet, "jusqu'à présent, les clients pouvaient fumer dehors, même si l'été n'a pas été formidable. Quand les températures seront en baisse, il sera moins évident de fumer à l'extérieur et plus de clients qui fument resteront chez eux."

C'est la raison pour laquelle l'organisation d'indépendants réclame des mesures d'urgence. À court terme, il sollicite un report pour un an du payement des contributions sociales, du précompte professionnel et des contributions à l'Office national de la sécurité sociale.

Selon le syndicat, une approche structurelle et un plan de relance solide devront également suivre. Mais ce n'est pas tout : le SNI exige un abaissement de la TVA à 6% pour tout le secteur (repas et boissons) ainsi qu'un assouplissement des règles relatives au travail des étudiants et au travail occasionnel. Enfin, l'organisation d'indépendants plaide pour l'instauration d'une déduction fiscale majorée pour la construction d'un fumoir ou d'une cuisine.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires