Intempéries: Orp-Jauche, village maudit?

23/08/11 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Le Vif

Ce mardi matin, il y a comme un air de déjà vu dans le village d'Orp-Jauche, situé dans l'Est du Brabant wallon, de violents orages se sont encore abattus dans la nuit sur la commune. Résultat: des caves et des maisons inondées, d'épaisses coulées de boue sur les voiries,...L'entité avait déjà été fortement touchée jeudi passé.

Intempéries: Orp-Jauche, village maudit?

© EM

Ce mardi matin, il y a comme un air de déjà vu dans le village d'Orp-Jauche, situé dans l'Est du Brabant wallon, de violents orages se sont abattus dans la nuit sur la commune. Résultat: des maisons et des caves inondées, d'épaisses coulées de boue sur les voiries,... La commune avait déjà été touchée lourdement jeudi passé par les intempéries. Les habitants sinistrés sont découragés et exigent des mesures de la part des autorités communales pour éviter, à l'avenir ce genre, de dégâts.

"Psychose des orages""Ras-le-bol, c'est la deuxième fois en moins de quatre jours que nous sommes inondés, on venait à peine de tout remettre en état et voilà que nous pouvons à nouveau tout nettoyer", l'énervement et le découragement sont tangibles dans la voix de cette habitante de la commune d'Orp-Jauche, touchée cette nuit encore par les fortes pluies.

En deux mois, cette commune de l'Est du Brabant wallon a été dévastée par d'épaisses coulées de boue et des inondations en différents endroits, si bien que le mot "psychose des orages" n'est pas galvaudé dans la bouche du bourgmestre d'Hélécine, commune limitrophe aussi touchée par les fortes pluies: "Dès qu'un orage est annoncé, les habitants paniquent et ils s'attendent au pire", explique Rudi Cloots. Angoisse justifiée à voir les dégâts de ces derniers jours sans parler du 28 juin dernier, quand des centaines de maisons avaient déjà été totalement sinistrées dans la région. Mesures de prévention supplémentaires
Suite à ces intempéries, les autorités communales d'Orp-Jauche ont décidé de prendre des mesures draconiennes pour éviter à l'avenir ce genre de situation. "Le principal problème, c'est la situation en cuvette d'Orp-Jauche. Nous allons être très vigilants lors d'octroi de permis de bâtir pour de nouvelles constructions. Dans le passé, de nombreuses absurdités se sont révélées au niveau urbanistique; constructions de maisons en bas de versants ou sans sécurité en bord de berges, égouttages trop petits, routes de remembrements menant directement sur les lotissements surbaissés,..." explique Hughes Ghenne, bourgmestre de la commune. "Depuis 3 ans, nous avons créé une CCATM, une Commission consultative d'aménagement du territoire, qui transmet des avis par rapport aux nouvelles constructions. Dans un lotissement, par exemple, un entrepreneur souhaitait construire 40 maisons, il a obtenu l'autorisation pour une dizaine d'entre elles et doit analyser l'égouttage existant et le renforcer si nécessaire".

Suite aux événements récents, le collège communal a aussi décidé de lancer une étude en faisant appel à des universités et des entreprises privées disposant d'une expertise en la matière. Cette étude permetta d'identifier les causes des problèmes et de déterminer la politique à mener pour les trente prochaines années en matière d'urbanisme et d'aménagement du territoire comme la mise en place d'un bassin d'orage. Des actions pourraient déjà être menées en 2012 et 2013.

La faute aux agriculteurs?
Dans de nombreux endroits, d'épaisses coulées de boue ont dévalé des champs, mis à nu après les moissons, en direction des voiries situées en contrebas. Souvent montrés du doigt par les riverains pour leur mode de culture intensive et le non respect des sillons, des haies et des fossés protecteurs, la commune désire conscientiser les agriculteurs et les grandes entreprises exploitantes. Pour ce faire, de nouveaux arrêtés de police seront rédigés pour contraventionner, si nécessaire, les fermiers peu consciencieux. (Lisez ici les réactions de la fédération wallonne de l'agriculture et de la Fédération Inter-Environnement à ce sujet).

Mais les habitants critiquent aussi l'entretien peu régulier des avaloirs de la commune (300 en tout). Rapidement bouchés en cas de fortes pluies, ils provoquent alors l'inondation des voiries et par conséquence celle des caves et garages.

Le travail de prévention doit bien sûr se réaliser à différents niveaux, communal, provincial et régional, comme le fait remarquer Hugues Ghenne: "Une commune ne peut être tenue responsable du débordement d'une rivière dû à un manque de curage".

En attendant, à Orp-Jauche et dans les villages avoisinants, l'heure est au pompage des caves et au raclage des boues, en espérant que les mesures prises portent leurs fruits lors de futures conditions climatiques extrêmes.

Caroline Lallemand

A Hélécine, la Gette est encore sortie de son lit Fortement touchée le 28 juin dernier par de violents orages, la commune d'Hélécine a encore été touchée jeudi et ce mardi mais cette fois dans une moindre mesure par des coulées de boue. "En différents endroits, de la boue obstrue les routes, surtout en contrebas des terres de culture. Sur le site de l'administration communale, la Gette est sortie de son lit et le terrain multisports est sous eau", explique Rudi Cloots, bourgmestre du village. Pour le moment, la commune n'a pas dû venir en aide à des habitants dont les caves sont inondées. Ils semblent déjà bien rodés à ce genre de situation. "Ils sont déjà fournis en sacs de sable", ajoute Rudi Cloots qui annonce pour sa part qu'une étude hydraulique a été lancée au niveau communal. Ca.L

Nos partenaires