Intempéries: la vigilance reste de mise sur le réseau hydraulique wallon

02/01/18 à 21:16 - Mise à jour à 21:16

Source: Belga

Suite aux précipitations abondantes des derniers jours et au vu des prévisions météorologiques de l'IRM pour les prochaines 24 heures, la vigilance est de mise sur toutes les voies hydrauliques wallonnes, annonce mardi soir la direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques (DG).

Intempéries: la vigilance reste de mise sur le réseau hydraulique wallon

© Belgaimage

Des débordements localisés seront possibles. Plusieurs rivières actuellement encore en situation normale pourraient passer en phase de pré-alerte de crue mercredi en cours de journée.

Cette phase de pré-alerte a déjà été franchie en différents endroits dans le Luxemboug et en province de Namur où, de manière générale, la situation s'améliorait lentement mardi après-midi. Dans le Luxembourg, les niveaux des principales rivières (Chiers, Vierre, Sûre, Semois) étaient en phase de stabilisation ou de baisse lente.

Cependant, les précipitations annoncées pour cette nuit devraient provoquer une nouvelle hausse des niveaux en fin de nuit ou mercredi matin, prévient la DG. Au vu des prévisions actuelles, cette hausse pourrait même se poursuivre toute la journée de mercredi le long de la Chiers et de la Semois et de leurs affluents. A l'exception de la basse Semois, les seuils d'alerte pourraient y être atteints et la prudence y est donc de mise.

Du côté de la Haute Meuse, les niveaux étaient en phase de stabilisation mardi en fin d'après-midi tandis que du côté de la Basse Lesse et de ses affluents, si les niveaux continuaient toujours à monter lentement, ils devraient se stabiliser au cours des prochaines heures. Mais dans le Namurois aussi, les précipitations annoncées pour cette nuit devraient ensuite provoquer une nouvelle hausse des niveaux mardi en cours de matinée. Si ces hausses pourraient se poursuivre toute la journée, les seuils d'alerte ne devraient cependant pas être atteints dans le Namurois.

Nos partenaires