Intempéries : dégâts et embarras de circulation

23/08/11 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Le Vif

Les intempéries de cette nuit et d'aujourd'hui ont causé de nombreaux dégâts et embarras de circulation en différents endroits du pays. Le point sur la situation.

Intempéries : dégâts et embarras de circulation

© Image Globe

Le réseau des transports en commun est perturbé

La circulation des trains est toujours perturbée à la suite des orages qui ont frappé le pays mardi matin, mais la situation est en train de se normaliser, a expliqué la porte-parole d'Infrabel, Mieke Meert. Tout dépendra de l'évolution du temps, souligne-t-elle. Mardi matin, les perturbations se faisaient principalement ressentir autour de Saint-Nicolas, Gand et Anvers à cause de la foudre qui est tombée sur des panneaux de signalisation.

La STIB a également indiqué rencontrer des problèmes sur son réseau de tram et de bus. Les trams rencontrent des problèmes autour de la place Wiener à Watermaele-Boisfort, où un arbre est tombé sur les rails. La circulation des trams sur les lignes 94 et 25 est interrompue entre les arrêts Marie-Josée et Wiener.

Le même problème se pose à Tervuren, juste au-delà du carrefour des Quatre-Bras, où un arbre et une caténaire sont tombés sur les rails. Les perturbations pourraient durer là plusieurs heures. La circulation sur la ligne 44 est interrompue entre le musée du tram et le carrefour des Quatre-Bras.

Du côté des bus, des problèmes sont recensés principalement à Uccle. Le square des Héros et l'avenue de Fré se trouvent sous eau, ce qui engendre des perturbations sur les lignes 38, 41 et 48. Les lignes 95 et 17 ne peuvent pas passer par la place Wiener et les lignes 13 et 14 sont interrompues à la suite d'inondations survenues sur l'avenue de l'Exposition et la rue Toussaint. Le métro bruxellois circule normalement mais des infiltrations d'eau sont observées dans certaines stations.

De Lijn doit également faire face à des perturbations sur son réseau, surtout aux alentours de Tervuren, Bertem et Kraainem.

La circulation est revenue progressivement à la normale sur les routes
La circulation est redevenue normale sur la quasi-totalité du réseau routier belge, mardi après-midi, après les violentes intempéries qui ont touché la Belgique mardi matin, provoquant de nombreux embarras de circulation, a indiqué le Centre Perex.

Les trois quarts des tunnels de la petite ceinture bruxelloise avaient été fermés dans la matinée à cause des inondations. A 15 heures, seul le tunnel Louise était inaccessible, en raison d'un accident.

Les problèmes d'inondations, rencontrés sur de nombreuses autoroutes du pays se sont résorbés en début d'après-midi, et sont désormais jugulés sur la quasi-totalité du réseau.

De nombreuses sorties d'autoroutes ont été temporairement fermées: c'était notamment le cas sur la E40 à hauteur de Bertem, sur le E411 à hauteur de Wavre, sur la E19 à hauteur d'Arquennes, sur la E429 à hauteur de Tubize et sur la E42 à hauteur de Blaton.

La police d'Uccle a également confirmé que la situation rentrait dans l'ordre dans cette commune bruxelloise, particulièrement touchée par les trombes d'eaux qui se sont abattues dans la matinée.

Le musée Magritte fermé après des infiltrations d'eau Le musée Magritte qui abrite les oeuvres du peintre surréaliste belge a été fermé pour la journée à la suite des récents orages qui se sont abattus sur Bruxelles, indiquent les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique dans un communiqué. De l'eau s'est en effet infiltrée mais aucune oeuvre n'a été endommagée, tiennent à préciser les Musées.

Plusieurs oeuvres du musée d'Art ancien, parmi lesquelles des tableaux d'Evaristo Baschenis, d'Hendrick van der Mij, de Jérôme Bosch ainsi qu'un tableau d'un suiveur de Jusepe de Ribera, ont également été retirées temporairement des cimaises. Les personnes ayant acheté un ticket d'entrée à l'avance seront remboursées.

Taux de remplissage exceptionnel des bassins d'orage bruxellois
Les bassins d'orage gérés par la Région bruxelloise ont enregistré un taux de remplissage exceptionnel pendant les intempéries qui se sont abattues sur le pays au cours de la nuit dernière, a indiqué mardi le cabinet de la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck.

La Société Bruxelloise de Gestion des Eaux (SBGE) a en charge 5 bassins. Le bassin "Belliard" a été rempli à 93 pc, le bassin "Watermaelbeek" à 92 pc, le bassin "Roodebeek" à 100 pc, le bassin "Flagey" à 100 pc et le nouveau bassin "Forest" à 27 pc.

A titre de comparaison, en cas d'orage habituel, le bassin "Flagey" enregistre un taux de remplissage variant de 40 à 60 pc. Selon le cabinet de la ministre, il faut certainement remonter à 2009 pour retrouver de tels niveaux.

Le cabinet de la ministre a également annoncé la construction d'un nouveau bassin à Jette, dans le Parc de la Jeunesse. Le collège communal a marqué son accord sur le projet et le conseil communal devrait se prononcer à son tour à la rentrée.

Ce bassin, d'une capacité d'environ 50.000 m3, permettra de soulager le quartier Bockstael et la commune de Molenbeek. Le chantier devrait commencer en 2013. Le coût de l'investissement oscillera entre 35 et 40 millions d'euros. L'aménagement de cette infrastructure achèvera de la sorte le volet du plan pluies du gouvernement bruxellois consacré aux bassins d'orage.

La foudre tombée sur l'aéroport d'Anvers
La foudre est à l'origine de problèmes techniques à l'aéroport d'Anvers, où elle a creusé un cratère sur une ancienne plate-forme d'hélicoptère, a fait savoir mardi la porte-parole, Katleen Pittevils. L'éclairage des pistes a été coupé pendant un moment, tout comme le système d'atterrissage aux instruments. Personne n'a été blessé.

Au moment où la foudre est tombée, aucun avion n'atterrissait ou ne décollait. La circulation des avions ne sera pas perturbée, a indiqué Katleen Pittevils. Quelques dégâts matériels sont à déplorer mais la porte-parole assure que le travail nécessaire sera réalisé afin de les réparer.

"L'éclairage de la piste de décollage n'a pas fonctionné pendant une demi heure", a-t-elle expliqué. L'éclairage est également hors d'usage sur deux pistes annexes.

"Le système d'atterrissage aux instruments - la navigation que les pilotes utilisent pour voler vers l'aéroport - n'a pas fonctionné pendant un moment. Les réparations sont encore en cours et le système n'est pas encore à nouveau opérationnel mais il peut encore être utilisé si les avions doivent atterrir", poursuit-elle.

Plusieurs vols retardés à Brussels Airport

L'ensemble des activités aéroportuaires ont été suspendues pendant une trentaine de minutes à Brussels Airport en raison des violents orages qui se sont abattus mardi matin sur le centre du pays, indique RTL sur son site internet. Plus aucun avion n'a en effet pu décoller ou atterrir en raison des risques liés à la foudre ou à l'aquaplanage. L'activité a repris depuis 10h45, précise RTLinfo.be mais plusieurs vols sont annoncés avec des retards d'une heure en moyenne. Seuls les passagers qui se trouvent en zone d'embarquement sont actuellement concernés par ces retards.

Aucun problème n'a été par contre enregistré dans les aéroports de Liège et de Charleroi, ont indiqué leur porte-parole respectif à l'agence Belga. Seul un vol en provenance de Bilbao ainsi qu'un vol en provenance de Tel-Aviv ont été déviés de Bruxelles sur Liege Aiport, a précisé Christian Delcourt.

Circulation perturbée sur l'ensemble du réseau ferroviaire

Les intempéries ont perturbé l'ensemble du réseau ferroviaire belge, a indiqué un porte-parole du gestionnaire du réseau ferroviaire, Infrabel. De nombreux retards sont constatés, mais la situation évolue constamment.

"De nombreux retards sont constatés sur les lignes. Certains se résorbent, d'autres s'aggravent au fil des minutes. La circulation est momentanément interrompue en gare de Moensberg, à Uccle, en raison d'avaloirs défectueux qui n'évacuent pas correctement les trombes d'eau", a précisé le porte-parole d'Infrabel.

Le réseau est perturbé dans de nombreuses gares wallonnes et flamandes, notamment à Ath, Namur, Gand et Anvers. Par ailleurs, "aucun TGV et Thalys n'a pris le départ jusque 9h du matin, en raison de gros problèmes sur le réseau français. Depuis, les trains à grande vitesse circulent normalement, mais toutes les lignes doivent résorber le retard accumulé", a également indiqué le porte-parole d'Infrabel.

Les pompiers de Sambreville débordés

Caves et routes inondées, cheminées qui menacent de s'effondrer, écoulements de boue: les communes de Sambreville, Sombreffe et Jemeppe-sur-Sambre ont été fortement touchées par les intempéries dans la nuit de lundi à mardi. Le reste de la province de Namur a connu peu de dégâts.

Une maison a été touchée par la foudre à Falisolle. Aucun incendie ne s'y est déclaré, mais des briques menaçaient de s'écrouler, selon les pompiers de Sambreville. Les services de sécurité de Sambreville ont mené une quinzaine d'interventions dans leur zone depuis lundi soir. Ils étaient encore submergés d'appels mardi matin.

Dans le reste de la province de Namur, par contre, les intempéries ont causé peu de dégâts. A Eghezée, Gembloux et Namur, les pompiers sont intervenus entre deux et quatre fois par zone dans la nuit de lundi à mardi. Les appels concernaient des caves et des routes inondées "sans gravité", signalent les services de secours.

Les pompiers fortement mobilisés en Brabant wallon

Les orages qui se sont abattus sur le pays mardi matin mobilisent les pompiers de l'ensemble du territoire du Brabant wallon et plus particulièrement dans la région de Jodoigne. Caves et routes inondées nécessitent bon nombre d'interventions des pompiers jodoignois dans les localités de Noduwez, Orp-Jauche, Jodoigne, Dongelberg, Mélin et Zétrud-Lumay. Une dizaine d'interventions sont également en cours à Braine-l'Alleud et à Waterloo. Les pompiers de Tubize ont enregistré quelque 150 appels mardi matin. Quelques voiries ont aussi été inondées à Nivelles et à Genappe.

Dans la région de Wavre, des voiries et caves ont encore été inondées. Un magasin de meubles du centre ville est sous eaux, précisent les pompiers wavriens.

Lancement du plan catastrophe à Hal

La ville de Hal a pris la décision de lancer essentiellement de manière préventive son plan catastrophe. Le centre- ville, mais aussi les entités de Lembeek, Buizingen et Essebeek sont confrontés à des inondations. Durant l'orage, la ville a également connu une panne électrique qui a, depuis, été résolue.

L'orage a sévi sur Hal vers 09h30. Durant un temps bref, une très forte pluie s'est abattue sur la commune. Les égouts ont débordé et la ville inondée en peu de temps, notamment autour de la Bergensesteenweg. On fait état aussi d'affaissement de route et de talus, de glissements de terrain et d'arbres arrachés. Vers midi, la situation semblait s'être stabilisée.

Une quinzaine de vidanges de caves et un incendie à Couvin

L'arrondissement de Dinant a été relativement épargné par les violents orages. Les pompiers de Couvin ont réalisé une vingtaine d'interventions à la suite des intempéries qui ont eu lieu durant la nuit de lundi à mardi, dont une quinzaine de vidanges de caves. La foudre a provoqué l'incendie d'une habitation à Presgaux.
De nombreuses caves ont dû être vidangées, notamment à Couvin, Dailly et Frasnes-lez-Couvin. Mardi vers 0h45, les pompiers de Couvin ont reçu un appel leur signalant que la foudre s'était abattue sur une habitation de la rue Emile Noël, à Presgaux. Les dégâts sont importants, indiquent-ils.

La toiture des Ursulines à Mons partiellement détruite par un incendie

Plus de la moitié de la toiture de l'école des Ursulines à Mons a été détruite par un incendie apparemment provoqué par la foudre, mardi peu après minuit. De nombreuses classes sont touchées par des dégâts des eaux, indiquent les pompiers montois.
Les dégâts causés à la toiture du bâtiment, situé à la rue Valenciennoise, sont considérables, selon les pompiers.
L'incendie leur a été signalé peu après minuit, mais celui-ci n'a pu être maîtrisé que vers 4h du matin, avec l'aide de pompiers de Quiévrain et de Saint-Ghislain. Des équipes sont encore restées sur place pour maîtriser divers points de feu potentiels.
Le sinistre n'a fait aucune victime.

une crèche évacuée à Herent Une crèche de la commune de Herent en Brabant flamand a dû être évacuée à la suite du violent orage qui s'est abattu sur la région, a indiqué la police locale. Les eaux avaient en effet envahi les caves du bâtiment entraînant une panne d'électricité.

Les services de secours aidés du personnel de l'établissement ont averti les parents de la vingtaine d'enfants présents afin qu'ils viennent rechercher leur progéniture.


LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires