Instituteurs : c'est la pénurie

25/07/11 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Le Vif

La pénurie d'enseignants dans les écoles francophones s'aggrave. La situation n'est certes pas neuve mais elle se dégrade, rapporte Le Soir sur base du sentiment des directions d'écoles, des syndicats et du Secrétariat général de l'enseignement catholique (Segec).

Instituteurs : c'est la pénurie

© Thinkstock

La pénurie frappe particulièrement le primaire mais on manque aussi d'instituteurs maternels dans plusieurs zones du réseau officiel subventionné et dans le libre. Primaire et secondaire souffrent également d'une pénurie de professeurs de langues tandis que le niveau secondaire pâtit d'un manque de professeurs en mathématiques et en sciences.

La pénurie affecte surtout les grands centres urbains et les établissements à réputation "difficile". Elle sévit par ailleurs de plus en plus tôt en cours d'année, dès la Toussaint.

Un arrêté de la Communauté française a fait l'inventaire des fonctions en pénurie. Ce constat sera bientôt publié au Moniteur. Le problème sera aussi au coeur du débat que les syndicats mèneront, à partir de la rentrée, avec la ministre de l'Enseignement Marie-Dominique Simonet (cdH) sur le thème des conditions de travail.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires