Institut de criminologie: l'Ocam n'avait pas préconisé de mesure de sécurité supplémentaire

29/08/16 à 20:10 - Mise à jour à 20:10

Source: Belga

Le SPF Justice a exprimé lundi son soutien aux collaborateurs de l'Institut national de Criminalistique et de Criminologie (INCC) à Neder-Over-Heembeek, frappé par un incendie volontaire survenu dans la nuit de dimanche à lundi, tout en soulignant que l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (Ocam) n'avait recommandé aucune mesure de sécurité supplémentaire après les attentats du 22 mars.

Institut de criminologie: l'Ocam n'avait pas préconisé de mesure de sécurité supplémentaire

© Belga

Le Service public fédéral (SPF) Justice a indiqué dans un communiqué "déplorer" les faits criminels qui se sont produits à l'INCC. Ce centre scientifique fédéral, situé à Neder-over-Heembeek, a été volontairement incendié dans la nuit de dimanche à lundi par des inconnus. Survenu en pleine nuit dans un bâtiment inoccupé, l'incendie n'a pas fait de blessés, mais a causé des dégâts importants et le laboratoire de microtraces a été fortement endommagé.

Le SPJ Justice a précisé avoir demandé, après les attentats du 22 mars à Bruxelles, une évaluation à l'Ocam à propos de la sécurité des bâtiments de l'INCC. En l'absence de menace imminente, l'Ocam a conclu qu'aucune mesure mesure de sécurité supplémentaire n'était requise. L'administration de la Justice a toutefois précisé qu'elle allait demander une nouvelle évaluation. L'INCC est une institution scientifique fédérale qui relève directement du ministère de la Justice mais disposant d'une gestion autonome. Son rôle est de réaliser des expertises et recherches scientifiques à la demande des instances judiciaires afin d'identifier les auteurs d'infractions. Pour son infrastructure, il dépend de la Régie des Bâtiments.

Nos partenaires