Inscriptions : 1.090 élèves toujours sur liste d'attente pour la rentrée prochaine

21/04/15 à 18:16 - Mise à jour à 18:16

Source: Belga

La commission interréseaux des inscriptions (Ciri) a livré mardi le résultat de la première phase des inscriptions en première année de secondaire pour la rentrée 2015. Il en ressort que 97,57% des élèves ont à ce jour pu être inscrits dans l'une des écoles de leurs choix, selon un communiqué de la ministre de l'Education, Joëlle Milquet.

Inscriptions : 1.090 élèves toujours sur liste d'attente pour la rentrée prochaine

© iStock

Cependant, 1.090 enfants, soit 2,43% des jeunes concernés, n'ont pu trouver une place dans un établissement de leur choix et figurent dès lors sur liste d'attente. C'est un peu plus que l'an dernier (1.049 élèves, soit 2,37%). Ceux-ci sont surtout concentrés à Bruxelles où 7,43% des élèves de 6e primaire, soit 784 jeunes, sont actuellement sur liste d'attente. Ils étaient 743 l'an dernier à même époque, mais 912 un an auparavant.

Le cabinet Milquet précise toutefois qu'il subsiste encore 1.488 places disponibles dans 45 écoles en région bruxelloise pour la prochaine rentrée scolaire. En Brabant wallon, on dénombre actuellement 51 élèves en liste d'attente, mais il y reste 23 écoles incomplètes offrant encore 994 places disponibles.

Pour le reste de la Wallonie, 255 élèves sont toujours "sans école" bien qu'ils subsistent 16.055 places dans 287 établissements. Au total, l'administration a collecté au cours de la première phase d'inscriptions un total de 44.815 formulaires uniques d'inscription (FUI), soit 573 de plus qu'en 2014. Cette procédure d'inscription pour la rentrée 2015 devrait être la dernière sous sa présente forme.

Face aux nombreuses critiques visant la procédure, Mme Milquet a annoncé en octobre dernier sa volonté de réformer le régime actuel en revoyant deux critères prépondérants pour l'attribution des places: les critères géographiques et le critère ISEF.

Le nouveau décret de la ministre Milquet est théoriquement attendu d'ici "juin ou septembre" prochain. Il sera ensuite soumis à l'approbation du Parlement pour une entrée en vigueur à la rentrée scolaire de 2016.

En savoir plus sur:

Nos partenaires