Innondations de Virton au Brabant wallon: plan d'urgence, camp scout évacué... (vidéos)

24/07/16 à 09:44 - Mise à jour à 11:33

Source: Belga

Les intempéries ont provoqué des inondations à Virton et Saint-Hubert, ainsi que dans les Brabants wallon et flamand. Les plans d'urgence ont été déclenchés tandis qu'un camp scout près de Jodoigne a dû être évacué.

Innondations de Virton au Brabant wallon: plan d'urgence, camp scout évacué... (vidéos)

Dans les rues d'Orp-Jauche. © capture d'écran RTL

En raison des fortes précipitations qui se sont abattues sur l'est de la province du Brabant wallon, les pompiers de Jodoigne ont déclenché samedi après-midi le plan rouge majeur. Celui-ci a été levé dans le courant de la nuit, mais le plan d'urgence communal a été maintenu pour les communes de Ramillies et Orp-Jauche, a-t-on appris dimanche auprès des autorités locales.

Les pompiers de Jodoigne ont enregistré, samedi après-midi, plus de 150 appels liés à des inondations dans des caves, des habitations et sur diverses voiries de l'est brabançon. Les communes de Ramillies, Orp-Jauche et Jodoigne sont les plus impactées.

Afin de faire face à la multitude d'interventions, les pompiers jodoignois ont fait appel à une aide matérielle des casernes de Tubize, Nivelles, Braine-l'Alleud et Wavre, dont des véhicules et des pompes.

Dimanche matin, les opérations de vidange de caves inondées et de nettoyage de voiries se poursuivent. Les zones les plus touchées sont celles qui bordent la Gette et ses affluents, dont la Petite Gette qui est sortie de son lit à Jauche.

Une réunion de débriefing rassemblant les services qui interviennent dans les communes de Ramillies, Orp-Jauche et Jodoigne est programmée dimanche matin. Des numéros de contact sont à la disposition des sinistrés des entités les plus touchées par les inondations: 081/43.23.30 à Ramillies et 019/63.02.10 à Orp-Jauche.

Le plan rouge majeur déclenché dans l'est du Brabant wallon

En raison des fortes précipitations qui se sont abattues sur l'est de la province du Brabant wallon, les pompiers de Jodoigne ont déclenché samedi après-midi le plan rouge majeur, ont-ils indiqué.

Les pompiers de Jodoigne ont enregistré, samedi après-midi, plus de 150 appels liés à des inondations dans des caves, des habitations et sur diverses voiries de l'est brabançon.

Les communes de Ramillies, Orp-Jauche et Jodoigne sont les plus impactées. Afin de faire face à la multitude d'interventions, les pompiers jodoignois ont fait appel à une aide matérielle des casernes de Tubize, Nivelles, Braine-l'Alleud et Wavre, dont des véhicules et des pompes.

Un centre de crise a été établi à Jodoigne, et un second à Ramillies où le plan communal a également été déclenché.

Un camp scout évacué dans la région de Jodoigne

Un camp de scout a également dû être évacué samedi soir dans la région de Jodoigne, a-t-on appris auprès des pompiers locaux.

Une quarantaine de jeunes néerlandophones qui campaient dans une prairie située à la limite des villages de Jauchelette et de Glimes ont été évacués samedi soir à la suite des inondations survenues sur le terrain. Ils ont d'abord été accueillis dans les locaux de la maison de repos Clair Séjour, située le long de la chaussée de Tirlemont, à Jodoigne. La salle des Ormes, chaussée de Hannut, a ensuite été mise à leur disposition pour la nuit.

"Le camp a été annulé et les parents ont été invités à venir récupérer leurs enfants", ont indiqué dimanche les pompiers de Jodoigne.

Inondations à Virton et Saint-Hubert

Les fortes précipitations qui se sont abattues dans la nuit de vendredi à samedi sur la province de Luxembourg ont provoqué des inondations à Virton et Saint-Hubert. Des scouts ont dû être relogés à La Roche, Paliseul et Bouillon, tandis qu'un campement a été évacué à Nassogne.

Dans la région de La Roche, une cinquantaine de jeunes scouts bruxellois ont été évacués dans la nuit de vendredi à samedi alors qu'ils campaient à Ronchamps. "Leurs logements se trouvaient à proximité d'un ruisseau. Le terrain était extrêmement spongieux, mais la situation ne présentait aucun danger. Étant donné le jeune âge des scouts, les plus jeunes devaient avoir 8 ans, nous avons toutefois décidé de les reloger au complexe sportif, où ils ont passé la nuit", indique le bourgmestre de La Roche, Guy Gilloteaux.

À Lesterny, dans la commune de Nassogne, une quinzaine d'adultes - d'anciens scouts - ont dû être évacués samedi matin du terrain qu'ils occupaient en bordure de la L'Homme. Un barrage de castors situé en amont du campement, couplé aux fortes précipitations, a provoqué le débordement de la rivière, précise le bourgmestre Marc Quirynen.

À Paliseul, une quinzaine de scoutes ont été surprises par les trombes d'eau alors qu'elles regagnaient leur campement rue du Chaffour. Elles ont été relogées dans la maison du village mise à disposition par le bourgmestre, indique la police de la zone Semois-et-Lesse. Même scénario pour une dizaine de jeunes à Bouillon, acheminés vers le hall omnisport local. Les pompiers de Paliseul, Bouillon et Saint-Hubert ont oeuvré une bonne partie de la nuit.

Dans la commune de Virton, une vingtaine d'habitations ont été inondées suite à la crue d'un ruisseau près de la rue Mérantius, dans le village de Ruette. "Les précipitations ont été tellement importantes que les égouts n'ont pas été en mesure de capter l'eau. Le ruisseau avait pourtant été curé et les égouts nettoyés au printemps", souligne Bernadette Roiseux, première échevine à Virton. Les pompiers de Virton sont intervenus sur place pour distribuer des sacs de sable aux riverains et procéder au pompage de l'eau. Personne n'a du être évacué.

La N89 s'est retrouvée sous eau à hauteur du pont de Lavaux dans les deux sens. La route a été fermée à la circulation et une déviation mise en place au pont de Vesqueville, indiquent les pompiers de Saint-Hubert. À Bra (Libramont), la foudre s'est abattue sur une maison, provoquant une début d'incendie de toiture, rapidement maîtrisé par les pompiers.

Plan d'urgence déclenché à Linter et Kortenaken, en Brabant flamand

De violentes intempéries ont frappé l'est du Brabant flamand samedi soir. Le plan d'urgence a été déclenché pour les communes de Linter et Kortenaken. Des maisons, des caves et des rues sont inondées. Un mètre d'eau est enregistré par endroits, indiquent les bourgmestres de ces deux communes.

"Presque la moitié de la commune est sous eau", affirme le bourgmestre de Kortenaken Patrick Vandijck. "Et les pompiers ont reçu plus de 200 appels rien que pour notre entité. J'ai réquisitionné le personnel communal, y compris ceux qui étaient en vacances. Le renfort de la Protection Civile a également été demandé."

A Linter, des rues et des habitations sont sous 50 à 60 centimètres d'eau, voire un mètre pour les lieux les plus touchés.

Selon un météorologue local de l'IRM, il est tombé jusqu'à 80 litres d'eau par mètre carré en un temps très court.

Les services communaux des entités de Linter et Kortenaken auront besoin de plusieurs jours pour faire disparaître les traces des violentes intempéries. Les bourgmestres des deux localités vont introduire une demande d'intervention auprès du fonds flamand des calamités.

Nos partenaires