Informateur: Kris Peeters veut conserver la solidarité avec la Wallonie

22/06/10 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Le Vif

Il n'est pas question de transférer des compétences aux entités fédérées sans leur accorder des moyens supplémentaires ou l'autonomie fiscale, a fait savoir mardi le ministre-président flamand, Kris Peeters (CD&V), à l'informateur Bart De Wever. "Pour la Flandre aussi, ce n'est pas tenable", a-t-il précisé.

Informateur: Kris Peeters veut conserver la solidarité avec la Wallonie

© Belga

M. Peeters a été mardi matin le premier ministre-président à être reçu par l'informateur. "Je n'ai mis aucun point de rupture sur la table mais j'ai insisté clairement sur les lignes de force qui comptaient pour le gouvernement flamand", a-t-il expliqué, évoquant tant les dossiers institutionnels que la réforme de l'Etat.

Sur ce dernier point, la note "Octopus", approuvée en 2008, constitue la référence incontournable du gouvernement flamand. Le document reprend les 5 résolutions adoptées par le parlement flamand en 1999 et qui demandent une défédéralisation large: politique de l'emploi, certains volets de la politique des soins de santé, autonomie fiscale, etc.

Les pensions et les allocations n'y figurent pas, a précisé M. Peeters. "Nous ne voulons pas de scission de la Belgique et nous voulons conserver la solidarité avec la Wallonie", a-t-il ajouté.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires