Indignez-vous !

20/01/11 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Le Vif

Le petit livre du corédacteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme, Stéphane Hessel, 93 ans, qui appelle le citoyen à s'indigner, fait un tabac. En Belgique, des étudiants néerlandophones et francophones appellent à manifester contre l'impasse politique. Sursaut salutaire ou mode éphémère ?

Indignez-vous !

© N.Vadot

L'exhortation d'un vieux monsieur digne à s'indigner des dérives du monde peut-elle se muer en phénomène de société ou n'alimentera-t-elle qu'une mode éphémère ? "Indignez-vous !" (1), le petit ouvrage qui renferme le cri d'exaspération mais aussi d'espérance de Stéphane Hessel, 93 ans, résistant français, déporté à Buchenwald et corédacteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme, est déjà un succès de librairie. Vendu à 1 million d'exemplaires, il en est à sa neuvième édition. Le délitement actuel de valeurs que la Résistance avait inscrites comme socle de la France de l'après-guerre a motivé Stéphane Hessel à plaider pour un sursaut citoyen, même si les motifs de se rebeller face "aux problèmes nouveaux et graves d'aujourd'hui (sont) plus difficiles à détecter qu'au temps de la guerre", face à l'occupation allemande

Des raisons de s'indigner, de plus en plus de Belges en trouvent dans l'incapacité des hommes politiques à former un gouvernement. L'appel de Stéphane Hessel n'a pourtant pas été une source de motivation pour les étudiants, néerlandophones et francophones, à l'origine d'une manifestation de protestation contre les "petits jeux des politiques" , ce dimanche 23 janvier, à partir de 13 heures, de la gare du Nord au Cinquantenaire, à Bruxelles (50 000 personnes attendues). Le projet est né, explique Simon Vandereecken, un des cinq concepteurs, après la diffusion de la vidéo d'un journaliste de la VRT-radio, Kris Janssens et le cri de révolte d'un jeune étudiant britannique, Barnaby Raine, face aux coupes budgétaires du gouvernement et à la guerre en Afghanistan. Mais quid au-delà de l'indignation pour l'indignation ? "Que les politiques négocient dans l'intérêt général au lieu de se préoccuper avant tout de leur intérêt personnel ou celui de leur parti", s'insurge Simon Vandereecken.

G.P.

(1) Indigène éditions, Montpellier, 32 p.

Quelques unes de nos indignations :

Fichus trous wallons !

Ecole : ces chiffres qui font honte

Et la politesse, alors ?

Et vous ? Faites-nous part de vos indignations

Nos partenaires