Incendie INCC - Cinq suspects interpellés à la suite de l'incendie à l'INCC

29/08/16 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Source: Belga

(Belga) Cinq suspects ont été arrêtés dans les environs immédiats de l'Institut national de criminalistique et de criminologie (INCC) à Neder-Over-Heembeek, à la suite de l'incendie volontaire survenu dans la nuit de dimanche à lundi vers 02H00 du matin, a indiqué lundi à 11H00 le parquet de Bruxelles en conférence de presse. Il n'y a eu aucun blessé. En raison de l'heure tardive, personne n'était présent dans le bâtiment. Le parquet a ouvert une enquête pour incendie volontaire et dégradation par explosions.

Incendie INCC - Cinq suspects interpellés à la suite de l'incendie à l'INCC

Incendie INCC - Cinq suspects interpellés à la suite de l'incendie à l'INCC © BELGA

L'hypothèse d'un acte terroriste n'est pas confirmée. L'enquête en cours envisage différentes pistes. Plusieurs individus peuvent en effet avoir intérêt à faire disparaître des éléments à charge de leurs dossiers judiciaires, et l'INCC est une institution scientifique du SPF Justice qui réalise des expertises judiciaires. Etant donné qu'il s'agit d'un auxiliaire privilégié de la justice, le parquet estime que cet endroit n'a pas été choisi au hasard. L'INCC dispose d'informations sensibles en lien avec plusieurs enquêtes en cours et dossiers judiciaires. Les auditions des cinq suspects sont en cours pour déterminer de quelle manière ils pourraient être impliqués. Plusieurs auteurs ont forcé l'entrée du terrain de l'INCC au moyen de leur véhicule et ont pu atteindre l'aile abritant les laboratoires. L'usage d'une voiture-bélier pour pénétrer dans les bâtiments a été infirmé. Seules les clôtures ont été forcées. Des témoins disent avoir entendu des explosions, mais leur origine n'a pas encore pu être déterminée. Le parquet de Bruxelles ne peut pas encore donner de détails sur le modus operandi en raison du fait que les expertises sur les lieux n'ont pas encore été réalisées, le bâtiment n'étant pas encore accessible. Le service de déminage de l'armée est sur place et un expert incendie a été désigné. Il descendra avec le parquet sur les lieux dans la journée. Les dégâts au bâtiment sont importants, mais ne peuvent pas être quantifiés. (Belga)

Nos partenaires