Incendie de deux véhicules de police à Molenbeek: un suspect placé sous mandat d'arrêt

12/06/16 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Source: Belga

Les deux incendies sur des véhicules de police dans la nuit de vendredi à samedi à Molenbeek-Saint-Jean ont été mis à l'instruction, a indiqué samedi en fin de journée le porte-parole du parquet de Bruxelles.

Incendie de deux véhicules de police à Molenbeek: un suspect placé sous mandat d'arrêt

© BELGA

Un suspect, un jeune molenbeekois de 18 ans, a été déféré devant le juge d'instruction concerné. Il a été placé sous mandat d'arrêt, uniquement en rapport au second incendie, a-t-on appris dimanche d'une source judiciaire proche du dossier. Toujours selon cette source, il n'y a pas pour l'instant de lien établi avec le premier incendie.

Le chef retenu d'incendie volontaire de biens immobiliers ayant causé un préjudice grave, avec la circonstance aggravante que l'incendie a été commis la nuit, peut conduire à une peine allant de 5 à 10 ans de réclusion.

Deux véhicules de police avaient été incendiés dans la nuit de vendredi à samedi à Molenbeek-Saint-Jean, une voiture banalisée de la brigade jeunesse vers 00H15, stationnée en rue devant le commissariat avenue de Roovere, et un véhicule de police, vendredi à 19H00, rue des Quatre-Vents, garé à proximité d'un lieu d'intervention.

Un peu plus tard dans la nuit, un père habitant dans les environs de l'avenue de Roovere a appelé une ambulance pour son fils, gravement brûlé au visage. Suspectant un lien éventuel entre les incendies et les blessures, le téléphoniste qui a reçu l'appel a averti la police.

Le jeune s'était auparavant rendu, en compagnie d'un ami, à l'hôpital Saint-Anne à Anderlecht, où les médecins lui avaient conseillé de s'orienter vers le service des grands brûlés de l'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek. Il était toutefois rentré chez lui et c'est son père qui avait finalement demandé l'assistance d'une ambulance.

Le jeune avait raconté différentes versions à ses interlocuteurs, ce qui est apparu suspect aux policiers. Il avait été emmené pour audition par la police, puis mis à disposition du parquet samedi matin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires