Incendie à Kalmthout : crainte de l'apparition d'une végétation agressive

26/05/11 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Le Vif

L'incendie dans la réserve naturelle de Kalmthout, près d'Anvers, est un coup dur pour la végétation car il a atteint le sol en profondeur, ce qui a provoqué la destruction des semences.

Incendie à Kalmthout : crainte de l'apparition d'une végétation agressive

© BELGA

La végétation d'origine reviendra difficilement et l'on craint à la place l'apparition de variétés végétales à croissance rapide. "Dans certains écosystèmes, un incendie de surface et rapide peut être bénéfique pour assurer une sorte de renouvellement de la végétation. Mais dans ce cas-ci, comme la couche du sol a aussi été brûlée dans plusieurs endroits, les dégâts peuvent être particulièrement importants", explique Dirk Bogaert de l'Agentschap voor Natuur en Bos.

Au total, 400 hectares sont déjà partis en fumée, soit presqu'autant que les 450 hectares brûlés en 1996, a indiqué mercredi soir la gouverneure de la province d'Anvers, Cathy Berx.

Selon les pompiers, il est encore trop tôt pour déterminer l'origine du sinistre. La priorité pour le moment est de circonscrire l'incendie. Les habitations situées à proximité de la réserve ne sont pas menacées. Plusieurs foyers ont également été relevés dont certains en territoire néerlandais. Le plan catastrophe provincial a été déclenché. "Aujourd'hui s'annonce une journée difficile étant donnée la vitesse du vent annoncée", redoute la gouverneur Berx.

L'évaluation des dégâts écologiques n'a pas encore pu être effectuée complètement mais ce qui est sûr, c'est que le plus grand problème pour la reconstruction de la réserve sera de maîtriser l'invasion d'espèces végétales agressives. La réserve reste pour l'instant fermée au public, sur ordonnance de police. Les autres réserves naturelles de la région sont en revanche accessibles.

Mathilde Perrin, avec Belga

Nos partenaires