Important incendie à l'hôpital de Warquignies, plus de 100 patients évacués

28/09/16 à 20:09 - Mise à jour à 29/09/16 à 06:45

Source: Belga

Un important incendie s'est déclaré mercredi vers 18 heures dans une aile de l'hôpital de Warquignies, sur le territoire de Boussu. Plus d'une centaine de patients, essentiellement du service de gériatrie et des soins intensifs, ont été évacués. Les causes du sinistre ne sont pas encore déterminées, même si on évoque des travaux de toitures dans l'après-midi.

Important incendie à l'hôpital de Warquignies, plus de 100 patients évacués

Incendie au CHR Mons-Hainaut à Warquignies. © BELGA

Un important incendie s'est déclaré dans l'aile A (Est) de l'hôpital de Warquignies mercredi vers 18 heures. Le sinistre s'est rapidement propagé sous les bardages, rendant difficile sa maîtrise. Le plan d'urgence a été déclenché. Les patients, essentiellement du service de gériatrie, revalidation, chirurgie et des soins intensifs, dont certains ont été intoxiqués, ont été évacués en première instance sur le parking de l'hôpital avant d'être progressivement emmenés vers des hôpitaux de la région de Mons-Borinage (Hornu et Mons) et du Centre (Jolimont) dans le cadre du plan de "mise en alerte des services hospitaliers (MASH)".

"Les patients des soins intensifs ont été évacués très vite vers d'autres hôpitaux et ceux de la gériatrie ont été sécurisés dans l'aile Ouest, isolée du sinistre avant d'être évacués dans d'autres hôpitaux", a indiqué Jean-Claude Debiève, bourgmestre de Boussu. "A 21h30, la majorité des patients avaient été recasés dans d'autres institutions, une trentaine de personnes étaient encore en attente mais devraient rester à l'hôpital."

Le sinistre, malgré son importance, n'a fait aucune victime. "On ne déplore aucun blessé", a précisé Pauline Bastin, directrice de l'administration et du développement du CHU. "L'aile non concernée par l'incendie, réservée à la gériatrie et à la revalidation, a pu continuer à fonctionner le plus normalement possible. Sur quelque 150 patients répartis en 5 étages, plus d'une centaine ont dû être évacués." Une quatrième aile du bâtiment, sans patients, n'aurait pas été touchée par l'incendie.

Les causes de l'incendie n'ont pas encore été précisées. "Il y a en effet eu des travaux de toitures dans le courant de l'après-midi", a indiqué le bourgmestre de Boussu, "mais il est encore trop tôt pour déterminer précisément les causes. Le sinistre est maîtrisé mais un important dispositif reste sur place car les flammes continuent à passer derrière les bardages, par les gaines. L'objectif est d'empêcher une nouvelle propagation."

Il est impossible pour l'heure de préciser l'ampleur des dégâts causés par le feu, l'eau, la fumée et donc de préciser la capacité de l'hôpital de reprendre ses activités et à quel degré.

Le centre de crise installé à l'Espace Magnum de Colfontaine a ouvert une ligne de crise où les familles des patients de l'hôpital de Warquignies peuvent téléphoner et obtenir les informations nécessaires, notamment sur l'évacuation de leurs proches. Le numéro de crise est le 065 31 15 37.

Quatre unités de soins restent opérationnelles

Quatre unités de soins restent opérationnelles à l'hôpital de Warquignies, après l'important incendie qui a lourdement endommagé l'aile B du bâtiment. Jean-Marie Limpens, administrateur-général du CHU, a confirmé que le sinistre n'a fait aucune victime et que l'hôpital pourra partiellement continuer normalement dès jeudi.

Pour les autorités de l'hôpital de Warquignies, le premier bilan s'annonce assez rassurant, compte tenu de l'ampleur du sinistre qui a fortement endommagé une aile du vaste bâtiment. "L'aile B a été endommagée", a indiqué Jean-Marie Limpens. "Cette aile comprend trois unités de soins, gériatrie, revalidation et chirurgie ainsi que 80 lits. Cette partie est hors-service pour un certain temps. L'aile C n'a par contre pas été touchée. Elle comprend quatre unités de soins, deux de gériatrie, une unité de médecine et une unité de revalidation. L'aile C comprend 100 lits qui restent tout à fait opérationnels."

"Le département de la résonnance magnétique et de l'imagerie médicale, la pharmacie, le laboratoire, qui se trouvent côté C, n'ont pas été touchés. Un bilan doit encore être établi au niveau de la partie centrale qui comprend l'accueil. Le bloc opératoire est par contre temporairement hors-service. Les pompiers ont, de leur côté, réussi à maîtriser cet incendie et nous pouvons confirmer qu'il n'y a aucune victime", ajoute-t-il.

Nos partenaires