Important incendie à l'abbaye de Rochefort

30/12/10 à 09:49 - Mise à jour à 09:49

Source: Le Vif

L'abbaye Saint-Remy de Rochefort a été la proie des flammes mercredi soir. L'incendie, qui s'est déclaré vers 18h30, a atteint une quarantaine de mètres du bâtiment mais n'a fait aucun blessé.

Important incendie à l'abbaye de Rochefort

© Belga

Un important incendie s'est déclaré mercredi en fin d'après-midi à l'abbaye. Vers 19h20, les pompiers étaient parvenus à empêcher le sinistre de s'étende davantage. Quatre corps de bâtiments, s'étendant sur une septantaine de mètres, étaient cependant toujours en feu.

Vers 19h45 le feu était sous contrôle. Cependant, quelques foyers de faible ampleur persistaient. Des hommes sont restés sur place toute la nuit afin de guetter une éventuelle reprise des flammes mais également pour déblayer les bâtiments qui ont été touchés.

Le centre névralgique accueillant les cuves de la brasserie n'ont pas été touché, de même que la bibliothèque. En raison des chutes de neige, des problèmes électriques touchant la brasserie, des groupes électrogènes avaient été placés dans une remise pour limiter les incidents. Les moines étaient en train de prendre leur repas du soir au moment où l'incendie s'est déclenché.

La route de Ciney, qui passe à proximité de l'abbaye, a été fermée à la circulation afin de ne pas entraver le travail des secours.

"Les pompiers ont tout de suite mis les grands moyens"

Les pompiers ont tout de suite mis les grands moyens, ce qui a permis de sauver l'abbaye de Rochefort, a déclaré le bourgmestre de la ville, François Bellot.

"A l'heure où certains critiquent les investissements au sein des services incendies, nous constatons que ceux-ci sont une bonne chose. Les pompiers de Rochefort ont utilisé leur nouveau camion porte-conteneur et une nouvelle pompe très puissante", souligne le bourgmestre.

"Au niveau de l'alerte, d'autres corps que Rochefort ont immédiatement été appelés en renfort. Rochefort était sur place 4 minutes après le début de l'incendie", a encore ajouté François Bellot.

Le bourgmestre de Rochefort a par ailleurs apporté plus de précisions quant au début du sinistre: "C'est un moine qui apportait le repas du soir aux personnes en retraite qui a constaté le début de l'incendie et a ainsi permis l'évacuation. Si l'incendie avait débuté en pleine nuit, les circonstances auraient pu être toutes autres."

L'incendie s'est déclaré au départ d'un groupe électrogène. Une réserve contenant du mobilier a d'abord été touchée, puis des locaux techniques abritant une cabine haute-tension et le coffret électrique.

"L'installation électrique n'a cependant pas été endommagée. Les pompiers sont parvenus à arrêter l'incendie à hauteur des cuves de fermentation de la bière, un endroit qui a été rénové il y a 5 ans et qui constitue le centre névralgique de l'abbaye."

Un charpentier devrait prochainement se présenter sur place afin d'envisager les réparations possibles sur le site.

Environ 35 personnes travaillent au quotidien dans l'abbaye Saint-Remy où est brassée la trappiste de Rochefort.

Pas de conséquence sur la production de la bière

Les conséquences de l'incendie sur la production de trappiste à l'abbaye de Rochefort ne seront que minimes. La production de mercredi avait déjà été embouteillée au moment du sinistre. Les 10.000 litres prévus ce jeudi ne seront pas produits. Le travail se poursuivra normalement, tout comme la vie des moines.

Les 15 moines ont réintégré l'abbaye mercredi soir, une fois que les derniers foyers ont été éteints. A l'exception de la non-production de ce jeudi, il n'y aura pas de perturbation du travail des 35 employés qui travaillent pour l'abbaye Saint-Remy de Rochefort, ni de conséquences économiques liées à la production.

Les moines passeront ce jeudi une journée normale au sein de leur abbaye. En milieu de matinée, des experts du parquet de Dinant étaient présents sur place, ainsi que des experts des assurances.

Les locaux touchés étaient affectés au rangement et à la technique. Le système électrique n'a pas été affecté par l'incendie. Les plus gros dégâts se situent au niveau de la toiture et des maçonneries d'une partie du bâtiment. Environ 1.200 mètres carrés de toiture ont été détruits.

Un architecte est venu constater les dégâts dès mercredi soir. Le site ne fait l'objet d'aucun classement.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires