Immigration : "La Belgique va probablement envoyer des bateaux en Méditerranée"

21/04/15 à 11:13 - Mise à jour à 11:35

Source: Belga

Didier Reynders, le ministre MR des Affaires étrangères, a expliqué ce matin sur les ondes de Bel RTL ce que la Belgique comptait entreprendre, en collaboration avec l'Europe, face à la problématique des flux migratoires en Méditerranée.

Immigration : "La Belgique va probablement envoyer des bateaux en Méditerranée"

Embarcation de migrants arrivée au port de Trapani enSicile, le 17 avril 2015 © Reuters

La Commission européenne a présenté un plan d'action aux ministres des Affaires et de l'Intérieur des 28 afin de tenter d'apporter des réponses au drame des migrants en Méditerranée. Au micro de Bel RTL ce mardi matin, Didier Reynders, le ministre MR des Affaires étrangères, a commenté les différentes initiatives que compte prendre la Belgique.

Pour le ministre, il faut doubler les moyens financiers afin de renforcer les opérations de contrôle et de sauvetage déjà en cours en Méditerranée (Triton et Poséidon), mais aussi lutter contre les trafiquants en détruisant leurs bateaux. Pour ce faire, " la Belgique va probablement envoyer des bateaux en Méditerranée ", annonce le ministre qui dit en a avoir discuté préalablement avec le ministre de la Défense, Steven Vandeput.

Le véritable problème, selon lui, ce sont "les gouvernements des pays d'origine des victimes qui ne répartissent pas bien les richesses et qui poussent les personnes à partir à cause de la misère et des conflits." D'où sa volonté de travailler à une stabilisation d'un gouvernement en Lybie, de la même manière qu'en Irak et en Syrie.

Concernant la politique d'immigration du gouvernement belge, Didier Reynders explique qu'en 2015, la Belgique va renforcer ses mesures d'accueil. 5000 réfugiés seront accueillis. "C'est une première approche, il y en aura peut-être plus en cours d'année", ajoute-t-il. A ce chiffre vient s'ajouter quelque 300 Syriens qui ont reçu l'autorisation de prolonger leur séjour. Sa proposition est d'accueillir jusqu'à 10 000 réfugiés, répartis sur l'ensemble du territoire européen.

Le ministre des Affaires étrangères est aussi d'avis qu'"il faut réserver l'accueil à ceux qui en ont le plus besoin et qui bénéficient normalement du droit d'asile ". Pour Reynders, la Belgique est ouverte à accueillir des minorités venant de Syrie, comme des minorités chrétiennes et des minorités musulmanes. Le ministre rappelle également que le retour dans les pays d'origine des migrants illégaux est aussi nécessaire.

Nos partenaires