Immeubles inoccupés : les communes affichent un cruel manque de volonté

12/10/16 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Source: Le Vif/l'express

Depuis une vingtaine d'années, les immeubles inoccupés sont dans le viseur politique et les multiples mesures prises ne parviennent pas à les éradiquer. Le ministre Furlan en concocte de nouvelles. Mais tant que les communes n'y mettront pas du leur...

Il y a des thématiques, comme ça, qui survolent les législatures sans jamais atterrir. En 1993, le Parlement fédéral votait la " loi Onkelinx ". On allait voir ce qu'on allait voir ! Les bourgmestres réquisitionneraient enfin les immeubles inoccupés pour loger les sans-abris. On a vu : le texte n'a été appliqué qu'une fois. En 2003, le ministre socialiste Michel Daerden créait un impôt régional sur les biens vides. On allait voir ce qu'on allait voir ! Les propriétaires payeraient enfin, eux qui étaient trop souvent épargnés quand les communes décidaient. On a vu : dès 2005, la taxe repassait sous le giron communal, faute de pouvoir élaborer un véritable relevé.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires