Il y a urgence à statuer sur les registres linguistiques des communes à facilités

14/09/17 à 15:02 - Mise à jour à 15:01

Source: Le Vif

En l'absence de délai de rigueur, si le Conseil d'Etat ne statue pas avant le scrutin communal d'octobre 2018 sur les registres linguistiques établis dans les communes à facilités de la périphérie bruxelloise, la nomination des futurs bourgmestres pourrait y être menacée...

Environ 20.000 personnes, dans les communes à facilités de la périphérie bruxelloise, ont demandé et obtenu de leur autorité locale d'être considérées comme francophones, durant ces quatre prochaines années. Ceci afin de pouvoir recevoir automatiquement en français, durant ce délai, leurs documents administratifs, et notamment leur convocation électorale au scrutin communal de 2018.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires