"Il y a toujours une main invisible chez Publifin"

21/01/18 à 11:07 - Mise à jour à 11:07
Du Le Vif/L'Express du 18/01/18

Rescapé isolé du séisme, l'administrateur Ecolo Marc Hody dénonce l'opacité persistante d'une structure où le management incriminé reste roi. Tandis que le citoyen liégeois, lui, paie deux fois.

Il y est arrivé bien avant que le scandale n'éclate. En quatre ans et cinq mois, l'Ecolo Marc Hody a vu du pays dans l'intercommunale Publifin. Un pays où " les affaires n'aiment pas le bruit ", comme le disait l'un de ses souverains aujourd'hui déchu, l'ex-PS André Gilles. Un pays toujours en proie aux flammes, un an après les révélations houleuses sur les rémunérations de ses comités de secteur et sur le système autocratique de sa filiale Nethys, mis en place par Stéphane Moreau. Un pays qui tente encore de bâillonner ses éventuels dissidents (Le Vif/L'Express du 4 janvier). Reconduit dans le nouveau conseil d'administration en juin 2017, Marc Hody dénonce le maintien du management pointé du doigt par la commission d'enquête.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires