Il n'y aura pas d'Eros Center à Liège

24/03/15 à 07:28 - Mise à jour à 07:28

Source: Belga

Lundi soir, lors du conseil communal, une question orale a été posée concernant le dossier d'Eros Center à Liège. Celui-ci est désormais abandonné, le bourgmestre Willy Demeyer privilégiant la piste d'une "zone encadrée" pour la prostitution.

Il n'y aura pas d'Eros Center à Liège

/ © Reuters

Le conseiller communal Ecolo Guy Krettels a interpellé le bourgmestre à la suite de propos que ce dernier a tenus le 19 mars, lors d'un café politique qui se déroulait à Liège. Willy Demeyer y avait affirmé que le projet d'Eros Center était abandonné, faute d'accord avec le cdH, son partenaire de majorité.

Les réticences des humanistes sur le sujet ne sont pas neuves: jamais ils n'ont été chauds à l'idée de construire un bâtiment sécurisé qui regrouperait des salons de prostitution, à la manière de la Villa Tinto à Anvers. Une option envisagée en 2009, lorsque les salons du quartier Cathédrale Nord avaient été fermés. Jusqu'alors, Willy Demeyer répétait qu'il y avait effectivement un manque d'accord politique, mais que le projet n'était pas abandonné.

L'Eros Center semble donc désormais bien compromis. Lors du café politique, le bourgmestre a estimé qu'un tel bâtiment, financé par des pouvoirs publics, s'apparenterait à une sorte de proxénétisme associatif. Il privilégie plutôt une "zone encadrée", un terrain surveillé qui serait dédié à la prostitution.

L'opposition MR a regretté ce "revirement" et "l'absence de vision pour la gestion du phénomène prostitutionnel". Ajoutant qu'il s'agissait d'un "bel exemple de dossier sacrifié par manque d'entente au sein de la majorité, mais également par manque de réaction".

En savoir plus sur:

Nos partenaires