Il n'y a plus un euro pour la moindre des 18 priorités du rail wallon

03/02/15 à 18:57 - Mise à jour à 18:58

Source: Belga

Vu les économies imposées à Infrabel, il n'y aurait plus un seul euro pour mettre en oeuvre la moindre des 18 priorités identifiées par le gouvernement wallon pour le rail, ni même pour finaliser le plan d'investissement en cours, a affirmé mardi le ministre wallon des Travaux publics Maxime Prévot.

Il n'y a plus un euro pour la moindre des 18 priorités du rail wallon

© Image Globe

"Les derniers échos qui me sont revenus de très bonnes sources me laissent donc très dubitatif sur la pertinence de cet exercice de prioritarisation", a répondu M. Prévot en commission du parlement wallon.

"A quoi bon transmettre au fédéral des priorités wallonnes - parmi les 18 qui avaient déjà été listées - si comme on me le dit il n'y a de toute manière plus un seul euro destiné à investir? Je n'ose imaginer que cette information puisse se concrétiser car on serait au-delà de tout ce qu'on avait pu imaginer", a poursuivi le ministre.

En novembre dernier, M. Prévot avait annoncé après une rencontre avec la ministre fédérale Jacqueline Galant (MR) qu'il s'apprêtait à identifier, parmi les 18 projets ferroviaires prioritaires que la Wallonie avait présentés au fédéral sous la précédente législature, ceux qui relèvent de "l'essentiel du prioritaire". Cet exercice doit être finalisé pour février.

En savoir plus sur:

Nos partenaires