Il faut un cadre législatif pour l'assistance sexuelle aux personnes handicapées

17/01/18 à 07:56 - Mise à jour à 07:58

Source: Belga

(Belga) Le comité consultatif de bioéthique de Belgique a préparé un avis positif, après cinq ans passés sur la question, quant à l'assistance sexuelles aux personnes porteuses d'un handicap, écrit mercredi Het Belang van Limburg. Philippe Courard (PS), alors secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées, avait demandé l'avis du comité en 2012.

Le comité conseille aux autorités d'instaurer un cadre législatif, afin que l'institution où réside la personne handicapée ou l'association de l'assistant sexuel ne puissent être poursuivies pour incitation à la prostitution. Les assistants devraient également être formés, comme c'est déjà le cas en Suisse. L'avis vaut aussi pour les personnes ayant un handicap mental. Dans ce cas-ci, ce serait aux juges de paix de décider. Pour le comité, ces personnes doivent pouvoir bénéficier de l'assistance sexuelle, cela pourrait notamment les protéger des abus. Cette assistance ne devrait par contre, toujours selon le comité, pas être remboursée par des organismes publics. (Belga)

Nos partenaires