Il faut aussi bloquer l'indexation des impôts des propriétaires, estime E. De Bock

04/03/15 à 18:33 - Mise à jour à 18:33

Source: Belga

Le chef du groupe FDF au parlement bruxellois Emmanuel De Bock a demandé mercredi que le gouvernement fédéral soit revienne sur sa décision de saut d'index, soit l'applique intégralement, donc non seulement sur les loyers, mais aussi sur les impôts.

Il faut aussi bloquer l'indexation des impôts des propriétaires, estime E. De Bock

© Image Globe

Pour lui, il ne peut être question d'imposer une double peine aux propriétaires qui vont perdre 2% sur leurs revenus du travail et verraient leur impôts augmenter fortement. Le gouvernement fédéral a décidé d'effectuer un saut d'index sur les revenus du travail tout en immunisant certains bas revenus.

"Même si ce sera aux Régions d'intervenir en la matière, le gouvernement fédéral semble être favorable à un saut d'index sur les loyers afin de prémunir le pouvoir d'achat des ménages locataires", commente Emmanuel De Bock. Il estime que ce faisant, "on discrimine locataires et propriétaires puisque les uns bénéficieront d'un pouvoir d'achat globalement protégé alors que les autres verront leurs impôts augmenter", le précompte immobilier étant indexé chaque année selon l'indice des prix à la consommation qui augmente plus rapidement que l'indice-santé.

"Ceci illustre une fois encore que le gouvernement fédéral MR-NVA-CD&V-VLD est un gouvernement des nantis qui fait payer largement ses réformes en faveur du gros capital à la classe moyenne", a ajouté le chef de file FDF.

En savoir plus sur:

Nos partenaires