Il faudra trouver un peu plus de 20 milliards d'ici 2015 selon le CDH

24/05/11 à 19:10 - Mise à jour à 19:10

Source: Le Vif

Il faudra trouver un peu plus de 20 milliards d'euros d'ici 2015 pour atteindre l'équilibre budgétaire et mener des politiques nouvelles, estime le cdH.

Il faudra trouver un peu plus de 20 milliards d'ici 2015 selon le CDH

© Belga

Selon les centristes, ces politiques devront favoriser le relèvement du taux d'emploi. Mardi, une semaine avant le rendez-vous avec le formateur Elio Di Rupo, ils ont avancé deux mesures qu'ils préconisent pour y parvenir.

A politique inchangée, 190.000 emplois seront créés en Belgique entre 2012 et 2015. Si le pays veut atteindre un taux d'emploi de 73,2 pc en 2020, comme le prévoit le Programme National de Réforme (PNR), il devra accroître ses efforts et atteindre une création de 230.000 emplois d'ici 2015 et 560.000 en 2020.

Pour combler la différence, le cdH propose d'une part une réforme fiscale ciblée pour rendre le travail plus attractif. La quotité forfaitaire exonérée d'impôt serait augmentée progressivement pour atteindre le revenu d'intégration sociale, soit 9.060 euros. Le parti souhaite d'autre part réduire les cotisations patronales sur les salaires les plus bas. Les cotisations sociales payées au niveau du salaire minimum passeraient de 16,1 pc à 5 pc. Les deux mesures permettraient de créer environ 50.000 emplois.

"Le moteur de la croissance passera par l'emploi. Même si la Belgique est dans une situation globalement bonne, l'erreur serait de croire que l'on peut se reposer sur nos lauriers. Quand la situation est un peu meilleure que prévue, c'est à ce moment qu'il faut investir. Et il faut investir dans l'humain, c'est-à-dire l'emploi", a souligné le secrétaire d'Etat Melchior Wathelet.

Cette augmentation du taux d'emploi permettra non seulement d'accroître les recettes, et donc favorisera le retour à l'équilibre budgétaire, mais aussi de garantir la soutenabilité du système de pensions face au vieillissement de la population.

Sur ce point, le cdH a également ouvert quelques pistes: la revalorisation des pensions minimales à 1.150 euros par mois, le relèvement du plafond qui limite le salaire pris en considération pour calculer la pension ou encore un complément au premier pilier (pension légale), par un système de capitalisation appelé à représenter 20 pc de la pension de travailleurs.

A entendre les centristes, le retour à l'équilibre budgétaire passera par une augmentation des recettes et une diminution des dépenses, "seule possibilité pragmatique", selon M. Wathelet. Le cdH a avancé quelques idées, notamment sur la nécessité d'"harmoniser" le précompte mobilier, la taxation des plus values spéculatives ou la lutte contre la fraude fiscale et sociale, ou, côté dépenses, le non-remplacement d'une partie des fonctionnaires qui partent à la retraite.

Le cdH n'entend pas toucher au pouvoir d'achat des citoyens, a assuré la présidente Joëlle Milquet, et s'est fixé un tabou: aucune charge supplémentaire qui pèserait sur le travail que ce soit par l'impôt des personnes physiques ou les cotisations sociales.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires