"Il est temps de mener des discussions sur l'organisation des élections"

27/04/16 à 19:28 - Mise à jour à 19:28

Source: Belga

(Belga) Les partis congolais au pouvoir doivent se réunir le plus vite possible afin de déterminer l'organisation des élections. "C'est le moment", a estimé mercredi le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders en déplacement à Kinshasa. Il terminera sa visite mercredi soir, après avoir rencontré le président Joseph Kabila.

"Il est temps de mener des discussions sur l'organisation des élections"

"Il est temps de mener des discussions sur l'organisation des élections" © BELGA

Le deuxième et dernier mandat de Kabila arrive à son terme à la fin de cette année. Au plus tard fin novembre, une élection présidentielle doit avoir lieu, mais l'organisation du scrutin n'est pas encore claire. Des négociations sur les modalités ont été annoncées depuis plusieurs semaines. La plupart des partis de l'opposition s'érigent contre le dialogue proposé par le régime et l'Union africaine. "J'ai entendu un autre son de cloche de la part de l'opposition", assure M. Reynders. Le chef de la diplomatie estime qu'il est maintenant temps de prendre des mesures concrètes en vue de la tenue d'élections. "La mise à jour des listes électorales est en cours de préparation depuis plusieurs semaines, c'est déjà une première étape concrète", selon M. Reynders. "Mais d'autres étapes doivent être franchies rapidement." Durant les élections, la sécurité et l'ordre publics doivent être garantis, estime le ministre des Affaires étrangères. "J'ai pointé la responsabilité de tous mes interlocuteurs: les régime ne doit pas procéder à des arrestations arbitraires, par exemple. Mais l'opposition doit elle aussi agir de façon responsable." (Belga)

Nos partenaires