Simon Demeulemeester
Simon Demeulemeester
Journaliste Knack
Opinion

25/03/14 à 16:19 - Mise à jour à 16:18

Il est irréfléchi et dangereux de mettre la N-VA et Aube Dorée dans le même sac

D'après une infographie réalisée par Arte sur la menace de partis populaires en Europe, la N-VA est aussi dangereuse pour la Belgique que les fascistes d'Aube Dorée pour la Grèce et que le dictateur Viktor Orban pour la Hongrie. Ce point de vue est dangereux et irréfléchi.

Il est irréfléchi et dangereux de mettre la N-VA et Aube Dorée dans le même sac

© Belga

Le 8 avril, la chaîne de télévision culturelle franco-allemande Arte diffusera le reportage "Populisme, l'Europe en danger" pour lequel les réalisateurs ont analysé les partis populistes. Leur position dans le classement de la "dangerosité populiste" est déterminée par leur succès électoral, leur influence sur l'opinion publique et d'autres partis ainsi que par leurs capacités financières.

Sans surprise, la Grèce et la Hongrie sont teintées de rouge sur l'infographie présentée sur le site web d'Arte. L'indice de dangerosité s'y élève à huit sur dix.

En Grèce, les fascistes d'Aube Dorée déambulent dans les rues, à la recherche de réfugiés à tabasser et à assassiner. Le parlement grec compte 18 représentants d'Aube Dorée, dont six se trouvent en prison. Le parti est infiltré par les services de police.

La Hongrie a subi une vague d'indignation européenne lorsque le président Viktor Orban a fait passer une série de lois muselant les médias, minant le pouvoir judiciaire et interdisant le mariage gay .

Plus étrange, la Belgique est également en rouge vif sur la carte. Mais au lieu du très eurosceptique Vlaams Belang, condamné pour racisme dans le passé et reprenant de plus en plus sa rhétorique de l'époque, Arte avance la N-VA pour expliquer le populisme . Pourtant, ce parti considère sans équivoque la Flandre comme un état en Europe et donne une place au moins aussi prépondérante au drapeau européen qu'au lion flamand lors de ses conférences de presse.

Même si l'intervention de Bart De Wever en panda peut difficilement être qualifiée de non populiste et que la N-VA est nettement plus à droite que le parti de centre droit moyen flamand, l'homme défend clairement l'état de droit, il a décimé pratiquement à lui seul le parti d'extrême droite le plus populaire d'Europe et étrangement, il exhibe un grand nombre de mandataires d'origine non européenne.

Cependant, d'après la carte d'Arte, la Belgique obtient huit sur dix dans l'indice de dangerosité. Et donc la N-VA serait aussi dangereuse pour l'Occident que les fascistes d'Aube Dorée, le dictateur Orban et le parti antisémite Ataka bulgare. En revanche, le Front National de Marine Le Pen et le PVV de Geert "Moins de Marocains" Wilders sont considérés comme moins dangereux.
Cataloguer Bart De Wever parmi de la canaille politique comme Orban et le führer de l'Aube Dorée (le terme n'est pas de nous, mais de ses militants) Nikólaos Michaloliákos est pour le moins irréfléchi et même dangereux, car le classement trahit la vérité.

Pour le bon ordre, ce serait également le cas si c'était Gerolf Annemans qui figurait sur cette liste. Que cette carte ne vienne pas d'un groupuscule d'extrême gauche, mais d'une chaîne aussi appréciée qu'Arte, financée qui plus est par l'Europe, fait réfléchir.

Ceux qui refusent de reconnaître les fascistes commettent une grande erreur, car ils menacent de répéter l'histoire. En revanche, ceux qui voient des fascistes partout risquent de galvauder le terme, ce qui garantirait également la réécriture des pages noires de notre histoire.

Nos partenaires