Il est à nouveau possible de prendre part à des activités à la prison de Saint-Gilles

04/03/16 à 13:32 - Mise à jour à 13:32

Source: Belga

(Belga) Les détenus de la prison de Saint-Gilles peuvent depuis cette semaine à nouveau prendre part à quelques activités. Celles-ci étaient en suspens depuis plus de huit mois et la décision du personnel de ne plus assurer la sécurité et le transfert des détenus vers ces activités, indique vendredi Kathleen Van De Vijver, porte-parole de l'administration pénitentiaire.

Il est à nouveau possible de prendre part à des activités à la prison de Saint-Gilles

Il est à nouveau possible de prendre part à des activités à la prison de Saint-Gilles © BELGA

Depuis juillet 2015, les détenus de la prison bruxelloise ne pouvaient plus suivre de formation, prendre part à des activités sportives ou faire usage du service de bibliothèque. Les membres du personnel qui s'estiment en manque d'effectifs refusaient en effet de prendre en charge la sécurité et l'encadrement des détenus. Les prisonniers étaient ainsi contraints à rester 22 heures par jour dans leur cellule. Au bout de plusieurs mois de négociation, la direction et quelques syndicats ont trouvé un accord pour faire redémarrer ces activités; Filip Dudal de l'ACV (CSC) Prisons a indiqué que son syndicat n'a pas approuvé ce texte. La salle de sport de deux ailes de la prison sont rouvertes depuis mercredi et le service psychosocial est à nouveau disponible pour les détenus. "C'est une bonne chose", estime Kathleen Van De Vijver. "Cet accord prouve que direction et syndicats se parlent". Le fait que les prisonniers aient à nouveau accès à quelques activités ne signifie néanmoins pas que du personnel supplémentaire va être mis à disposition. "Le personnel sera réparti autrement", précise encore la porte-parole. Le cas de Saint-Gilles s'inscrit dans le cadre de la rationalisation du travail au sein des établissements pénitentiaires -dans un contexte d'économies-, une problématique à propos de laquelle les syndicats et le ministre de la Justice Koen Geens négocient depuis des mois. On cherche des méthodes pour effectuer la même charge de travail avec moins de personnel. (Belga)

Nos partenaires