Alexandre Charlier
Alexandre Charlier
Journaliste sportif
Opinion

24/09/12 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Humeur : De Wever a mal à son sport

Je suis Bart De Wever et j'ai très mal digéré mon week-end. Déjà que Patrick Janssens ne s'est pas dégonflé lors d'un débat électoral dimanche à Anvers, mon futur port d'attache, voici que Philippe Gilbert fait retentir la Brabançonne à Valkenburg. A l'étranger. Sans huées de la foule !

Humeur : De Wever a mal à son sport

© AFP

J'ai failli avaler mes hormones de décroissance de travers en lisant les journaux flamands de ce lundi gras : on y parle à peine de Tom Boonen, le vrai vainqueur du Mondial et des 8 autres Flamands qui ont pourtant admirablement livré le Wallon sur la ligne d'arrivée. On préfère évoquer un triomphe Belge, encenser une équipe tricolore soudée, louer une fierté nationale retrouvée. Beurk. Je parie qu'Elio Di Rupo, Premier (wallon) ad-intérim, va s'approprier le succès en recevant Gilbert au 16.

Dans le Morgen, ce journal pour intellos gauchos, je ne pointe pas le moindre drapeau flamand en arrière-fond du "triomphe" d'un coureur égoïste qui nous avait coûté une médaille aux Jeux de Londres. Pire, son éditorialiste Hugo Camps ose écrire en Une ; "Philippe, je vous aime". In het Frans dans le texte. Quelle horreur. Je compte bien interpeller le Ministre flamand des Médias à ce sujet : il y a clairement atteinte au caractère flamand de la presse.

Mais tout cela est en réalité la faute de Philippe Muyters, ministre flamand des sports trop faible. Si je me loupe à Anvers, je vise clairement son poste. Car c'est à cause de lui que le sport wallon s'est dévergondé et nous donne aujourd'hui la leçon. Il n'est pas parvenu à cadenasser l'éclosion de Philippe Gilbert en cyclisme, des Witsel, Fellaini, Kompany et autre Hazard en football, de Jonathan, Kevin et Jacques Borlée en athlétisme, de Charline Van Snick en Judo, de Lionel Cox en tir à la carabine, de Nicolas Colsaerts en golf, des hockeyeurs et hockeyeuses orphelins aux JO de l'Anversoise Sofie Giers, de Jérôme D'Ambrosio en Formule 1, des Goffin, Rochus et autre Darcis - qui ont retrouvé le gotha mondial - en tennis.

Il y a urgence. Je vais imposer à "ma" VRT de retransmettre en direct le prochain championnat Benelux de korfball pour redonner un élan au sport flamand : là nous sommes imbattables. Et sans Wallon. Et puis, fini les résumés sur Sporza des matchs du Standard de Liège, tant que Roland Duchâtelet ne nomme pas Jelle Van Damme comme joueur-entraîneur.

Nos partenaires