Huit millions d'électeurs appelés aux urnes ce dimanche en Belgique

25/05/14 à 08:51 - Mise à jour à 08:51

Source: Le Vif

Quelque 7,8 millions de Belges sont convoqués pour remplir leur devoir électoral, ce dimanche, dans un des 209 cantons du royaume, à l'occasion du triple scrutin fédéral, régional et européen, le premier du genre depuis 1999. Près de 130.000 Belges de l'étranger ont pour leur part déjà voté, mercredi, pour les élections fédérales. Environ 70.000 citoyens étrangers européens se sont également inscrits pour voter pour une liste en Belgique aux élections européennes.

Huit millions d'électeurs appelés aux urnes ce dimanche en Belgique

© Belga

Les bureaux de vote ouvriront ce dimanche matin à 08h00. Les électeurs sont invités à renouveler l'assemblée de la Chambre des représentants qui compte 150 députés (actuellement 62 francophones et 88 néerlandophones) alors que pour la première fois dans l'histoire du pays, il n'y aura plus d'élection pour le Sénat. La Haute assemblée sera désormais composée de 50 représentants des assemblées des entités fédérées et de 10 cooptés.

Il s'agira par ailleurs, selon les Régions, d'élire 75 députés wallons, 89 députés bruxellois (72 francophones et 17 néerlandophones) et 124 députés flamands (118 élus en Région flamande et 6 en Région bruxelloise choisis par les électeurs néerlandophones). Les citoyens de la région de langue allemande désigneront leurs 25 députés au Parlement de la Communauté germanophone.

Les 75 députés wallons deviendront également députés du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l'exception de ceux qui prêtent serment en allemand (le premier serment s'ils s'expriment en plusieurs langues). Dans ce dernier cas de figure, le premier suppléant francophone de l'élu wallon germanophone siégera à la Fédération. Dix-neuf des 72 députés francophones du Parlement bruxellois siégeront également au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dont l'hémicycle accueille 94 élus. Dans la capitale et sa périphérie, l'élection fédérale est marquée par le changement, les votants étant désormais inscrits dans la circonscription du Brabant flamand ou de Bruxelles. Dans le Brabant flamand, les électeurs des six communes à facilités pourront continuer à voter pour des listes à Bruxelles, une opportunité offerte jusqu'il y a 4 ans à l'ensemble des votants des communes flamandes de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Enfin, il n'y a plus d'apparentement entre les circonscriptions de Bruxelles et du Brabant wallon.

L'évolution démographique de la population a également entraîné quelques modifications dans la répartition des sièges par circonscription. Ainsi, le Hainaut perd un siège (au profit de la nouvelle circonscription de Bruxelles) à la Chambre alors qu'au Parlement wallon, Mons perd un siège au profit de Namur. Des changements devraient également se produire dans le rapport entre élus flamands et francophones à la Chambre en raison de la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde. La nouvelle circonscription de Bruxelles ne devrait vraisembablement plus compter d'élu néerlandophone.

A travers l'élection européenne, les Belges et les Européens inscrits en Belgique sont invités à choisir 21 élus qu'ils enverront siéger à Strasbourg, à savoir 8 francophones, 12 néerlandophones (1 de moins que lors de l'élection précédente) et 1 germanophone. Trente-cinq pourcent des votes s'effectueront ce dimanche de façon électronique, selon deux systèmes, l'un avec une carte magnétique, l'autre (dans 151 communes flamandes et 2 communes bruxelloises) complété par une preuve papier. Dans 380 des 589 communes du royaume (223 en Région wallonne et 157 en Flandre), on continue à utiliser le crayon et le papier. Dans les premières communes, le vote électronique est organisé jusqu'à 16 heures, dans les secondes, on pourra user du crayon jusqu'à 14 heures.

Les premiers résultats sont attendus à partir de 18h00 pour les élections fédérales et régionales, et 23h00 pour les élections européennes.

Nos partenaires