Horeca: les "boîtes noires" coûteraient 20.000 emplois

15/05/13 à 08:24 - Mise à jour à 08:24

Source: Le Vif

La généralisation de la "boîte noire" dans le secteur de l'Horeca conduirait à la suppression de 20.000 emplois, dont plus de 14.000 emplois directs, selon une étude réalisée par des étudiants de la Solvay Brussels School (ULB), et rapportée mercredi par La Libre Belgique.

Horeca: les "boîtes noires" coûteraient 20.000 emplois

© Image Globe

Selon les auteurs de l'étude, dont les résultats ont été envoyés aux députés et ministres, l'introduction de la caisse enregistreuse conduirait à la fermeture de 27% des établissements en activité. Alors que l'Etat espère récupérer près de 40.000 millions d'euros de TVA grâce à cette mesure, le gain ne serait en réalité que de 4 millions, montant qui ne suffirait probablement pas à supporter la hausse du chômage, indique La Libre Belgique.

Le gouvernement fédéral a décidé en 2009 d'obliger les établissements Horeca à installer une "boîte noire" en contrepartie à la baisse du taux de TVA dans le secteur. La mise en place de la mesure a pris du retard mais les établissements pourront installer cette caisse enregistreuse sur base volontaire dès le 1er janvier prochain et dès le 1er janvier 2015 l'enregistrement de l'activité deviendra obligatoire.

Les chercheurs de la Solvay School estiment qu'en moyenne 25% des consommations des clients ne sont pas déclarées à la TVA, à quoi les exploitants répondent qu'ils n'ont pas le choix.

La ministre des Classes moyennes Sabine Laruelle (MR), interrogée à la Chambre à ce sujet, ne s'est pas montrée très étonnée par les résultats de cette étude, qui "confirme la très grande vulnérabilité du secteur".

En savoir plus sur:

Nos partenaires