Hôpitaux : la fin des suppléments d'honoraires

11/06/12 à 08:35 - Mise à jour à 08:35

Source: Le Vif

Les suppléments d'honoraires dans les chambres communes ou à deux lits seront interdits, selon une proposition de loi que va faire vendredi la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, qui a entendu les revendications des patients et des mutuelles, indiquent lundi Le Soir, Het Nieuwsblad et De Standaard.

Hôpitaux : la fin des suppléments d'honoraires

© Thinkstock

Huit hospitalisations sur dix s'opèrent en chambre commune ou à deux lits en Belgique. La part de la facture à charge personnelle du patient y est quatre à cinq fois moins lourde, en moyenne, qu'en chambre individuelle, rappelle Le Soir.

Seulement, une vingtaine d'hôpitaux continuent à facturer des suppléments d'honoraires (jusqu'à 400%) dans ces chambres collectives. C'est la raison pour laquelle la ministre de la Santé a décidé d'interdire cette pratique.

Elle déposera ainsi vendredi, au conseil des ministres, un projet
de loi sur l'accessibilité aux soins. La mesure vise l'interdiction pure et simple des suppléments d'honoraires, pour les hospitalisations en chambre commune ou à deux lits. Cette mesure était déjà en vigueur pour les médecins conventionnés (ceux qui appliquent les tarifs négociés par leurs représentants et
les mutuelles). Elle sera désormais appliquée aussi aux spécialistes non conventionnés, qui sont libres de fixer les tarifs et d'imposer des suppléments.

Les honoraires complémentaires représentent en moyenne 13% des coûts à charge personnelle, en chambre double, soit une moyenne de 48 euros par admission, selon le dernier baromètre des coûts hospitaliers publié par Solidaris.

"Nous avons réussi à inscrire l'interdiction dans l'accord de gouvernement, non sans difficultés", avoue Laurette Onkelinx. "Ça ne passera pas comme une lettre à la poste. Mais c'est indispensable (...) pour en finir avec ce "mercato" de médecins spécialistes non conventionnés que les hôpitaux s'arrachent à coup de suppléments d'honoraires. Cette surenchère n'est plus possible", estime encore la ministre.

La MC veut qu'on s'intéresse aussi aux chambres individuelles

La Mutualité Chrétienne (MC) est satisfaite du projet de loi de la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx. "Mais, cela ne doit pas nous détourner du plus gros problème, les suppléments d'honoraires élevés pour les chambres individuelles", explique le patron de la MC, Marc Justaert.

Selon la MC, une petite minorité d'hôpitaux tiennent encore compte de suppléments pour les chambres doubles, en moyenne de 60 à 100 euros. Cette suppression est, pour la MC, "un pas important vers une meilleure accessibilité financière de l'hôpital".

"Le gros problème reste les suppléments pour une chambre individuelle. Sur une facture moyenne de 1.250 euros dans ce type de chambre, ils représentent 644 euros", précise la MC. "Le séjour en chambre individuelle reste encore trop cher, par exemple, pour un passage en maternité."

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires