Hôpital : 70% des spécialistes veulent conserver les suppléments de chambre

12/03/15 à 08:58 - Mise à jour à 08:57

Source: Belga

Sept spécialistes sur dix sont favorables au maintien du régime actuel de suppléments pour les chambres individuelles dans les hôpitaux.

Hôpital : 70% des spécialistes veulent conserver les suppléments de chambre

© Thinkstock

C'est ce qui ressort d'un sondage mené par le journal Le Spécialiste auprès de 900 professionnels dans tous les hôpitaux du pays. Une large majorité (88%) estime également qu'une réforme du financement des hôpitaux est nécessaire.

La ministre en charge de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) avait annoncé, fin mars, son intention de réformer le financement des hôpitaux durant cette législature. A l'heure actuelle, le financement des hôpitaux est assuré, notamment, par le fédéral, qui couvre les frais liés au fonctionnement général des hôpitaux, mais également par la rétrocession d'une partie des honoraires des médecins qui y travaillent.

Pour 61% des spécialistes interrogés, la réforme devrait supprimer le système actuel des rétrocessions. Mais une plus large majorité (80%) se dit prête à le conserver, en échange d'une plus grande participation des médecins dans la gestion des hôpitaux. Deux tiers d'entre eux affirment en effet qu'ils sont peu impliqués dans le management des établissements qui les hébergent.

Plus de la moitié des répondants (56%) veulent également modifier la législation en matière de suppléments d'honoraires pour les chambres à deux lits ou communes (désormais interdits).

Près des trois quarts des spécialistes sondés souhaitent, par ailleurs, voire supprimer la loi Colla sur la reconnaissance des médecines non conventionnelles.

Nos partenaires