Hedebouw, le De Wever wallon?

17/06/16 à 10:06 - Mise à jour à 10:05

Source: Le Vif/l'express

Le PTB ne cesse de grimper dans les sondages du côté francophone, en profitant du marasme social. Une explosion qui n'est pas sans rappeler celle de la N-VA. Faut-il craindre cette gauche radicale?

"Raoul Hedebouw ? C'est le Bart De Wever wallon." Lancée spontanément par un député humaniste, la comparaison entre le porte-parole du PTB et le président de la N-VA vaut plus qu'un long discours. Il y a quelques années, le petit parti maoïste suscitait ricanements et haussements d'épaule dans les cénacles politiques. Aujourd'hui, on ne rit plus. La progression de la gauche radicale du côté francophone est telle que le PS change de stratégie en lui proposant de collaborer. Le MR y voit, lui, une possibilité de diviser la gauche ou une menace, c'est selon. Le PTB était crédité de 13,5% en Wallonie dans le dernier sondage Le Soir/ Ipsos/ RTL-TVI, publié mi-mai, devenant potentiellement le troisième parti devant le CDH et Ecolo. Une explosion, au regard des 5,5% récoltés lors du scrutin de mai 2014. Et un séisme potentiel dans une partie du pays où les mouvements d'ampleur sont rares dans les rapports de force.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires