Hébergement des sans-papier: Theo Francken rejette l'appel de la Région bruxelloise

04/05/18 à 09:04 - Mise à jour à 09:05

Source: Belga

(Belga) Le secrétaire d'État fédéral à l'Asile et la Migration Theo Francken a rejeté vendredi l'appel de la Région bruxelloise au Fédéral pour assumer le coût de l'accueil des personnes sans titre de séjour et en transit en Belgique, sur le territoire bruxellois.

"0 euro", a tweeté le responsable N-VA en réponse à la volonté bruxelloise d'adresser au Fédéral la facture de la réouverture de la Porte d'Ulysse à Haren, qui permet d'héberger quelque 200 personnes. Ce centre, ouvert dans le cadre de l'accueil d'hiver 2017-2018, devait fermer ses portes le 30 avril, mais "il n'est pas moralement responsable de laisser des centaines de personnes chercher refuge dans l'espace public, dans nos gares ou nos parcs", avait souligné le ministre bruxellois Pascal Smet (sp.a), en charge de l'Aide aux personnes avec Céline Fremault (cdH). Pour Theo Francken, il faut en revanche en finir avec "la politique du câlin ('knuffelpolitiek', ou politique Bisounours) envers les illégaux". Interrogé sur la VRT, il renvoie la balle aux bourgmestres et aux services de police bruxellois, qui selon lui refusent d'agir. Il cible notamment le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt (DéFI), accusé de mener "un petit jeu électoraliste en se faisant passer pour le plus grand des humanistes", dénonce les "humanistes de gauche qui s'opposent au gouvernement de droite, à Francken et à Jambon" (le ministre N-VA de l'Intérieur), et dit lutter contre ceux qui laissent se créer "un hub migratoire entre l'Italie et le Royaume-Uni". Le secrétaire d'État souligne que les personnes concernées doivent introduire une demande d'asile, auquel cas elles recevront le même jour de quoi se nourrir et se loger. (Belga)

Nos partenaires