Hausse du nombre de changements de genre en raison de la nouvelle législation

31/05/18 à 17:27 - Mise à jour à 17:29

Source: Belga

(Belga) Au cours des six premières semaines de 2018, 102 personnes ont vu leur genre modifié au Registre national et donc également sur leur carte d'identité, soit un chiffre équivalent au nombre enregistré sur l'ensemble de l'année 2017, ressort-il de données du SPF Intérieur.

Cette augmentation est une conséquence de la nouvelle législation en vigueur depuis le 1er janvier. Depuis cette date, il est en effet possible de changer de genre sans avoir subi d'opération sexuelle alors qu'auparavant, une telle chirurgie et l'attestation médicale assortie étaient requises. Entre 2010 et 2014, entre 40 et 70 personnes ont fait adapter leur genre chaque année, contre 81 en 2015, 100 en 2016, 110 en 2017 et 102 pour le début 2018 (jusque mi-février, les dernières demandes n'ayant pas encore été portées au Registre national). Selon des données du SPF Justice, il ressort par ailleurs que 242 personnes ont demandé à changer de prénom au cours des quatre premiers mois de 2018. "Les changements de genre et de prénom par un transgenre se déroulent selon deux procédures parallèles. On peut demander une modification de son prénom sans demander de changement de genre et vice versa", explique Edward Landtsheere du SPF Justice, service compétent pour les prénoms, pour qui la nouvelle législation explique l'augmentation des démarches. (Belga)

Nos partenaires