Happart: la scission de la Belgique n'est ni possible, ni souhaitable

09/09/10 à 07:02 - Mise à jour à 07:02

Source: Le Vif

La scission du pays n'est ni possible, ni souhaitable, estime l'ancien président du parlement wallon et leader fouronnais, José Happart (PS), dans un entretien accordé à la Libre et à Sud-Presse.

Happart: la scission de la Belgique n'est ni possible, ni souhaitable

© Belga

Selon M. Happart, l'Europe n'acceptera jamais de reconnaître la création de nouveaux Etats pour éviter de donner un "signal fort" à divers mouvements autonomistes: Basques, Ecossais, Ligue du nord en Italie, etc.

Qui plus est, la dette publique rend également à ses yeux impossible la scission. Elle a été contracté au nom de l'Etat belge et si elle devait être divisée, tous les créanciers voudraient dépendre de la Flandre, plus riche. "Donc, la répartition est quasiment impossible à réaliser", a-t-il affirmé.

M. Happart se déclare partisan d'une autonomie plus large des trois Régions et d'un transfert vers celles-ci de toutes les compétences des Communautés. De cette manière, Bruxelles sera compétente pour toutes les matières qui touchent aux personnes sur son territoire, même si les Flamands de Bruxelles sont concernés. Les trois Régions conserveraient en commun au moins la monarchie, l'armée et la diplomatie.

M. Happart juge enfin que tout le monde doit être autour de la table pour que la négociation aboutisse, y compris le MR qui constitue, rappelle-t-il le premier parti bruxellois.

"Il ne faut pas avoir une phobie par rapport à Olivier Maingain. Il est normal que par rapport à son électorat, il demande ce qu'il sait qu'il n'aura jamais. C'est comme le retour à Liège des Fourons: je sais bien que ça n'arrivera pas", a-t-il ajouté.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires