Haïti: un sénateur, meneur d'un coup d'Etat en 2004, arrêté par la brigade anti-drogues

06/01/17 à 05:20 - Mise à jour à 05:23

Source: Belga

(Belga) Le sénateur élu haïtien Guy Philippe, meneur d'un coup d'Etat en 2004 et soupçonné de trafic de drogues par les autorités américaines, a été arrêté jeudi après-midi à Port-au-Prince par la brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants (BLTS), selon la police.

M. Philippe, élu en novembre, était l'invité d'une émission politique sur une radio privée quand des policiers lourdement armés se sont postés devant la station, tirant de nombreux coups de feu en l'air, ce qui a provoqué une panique dans le voisinage, ont indiqué des journalistes ayant assisté à la scène. Encadré d'officiers cagoulés, l'homme âgé de 48 ans est sorti du bâtiment les mains menottées dans le dos. Un porte-parole de la police nationale a confirmé l'arrestation, mais n'a pas été en mesure d'indiquer en vertu de quel chef d'accusation Guy Philippe avait été arrêté. Selon une radio locale, une procédure d'extradition vers les Etats-Unis est en cours et le sénateur élu a été amené jeudi soir à l'aéroport de la capitale. Un parlementaire haïtien a confirmé à l'AFP, sous couvert d'anonymat, que celui qui est proche du nouveau président élu Jovenel Moïse avait bien été transporté à l'aéroport de Port-au-Prince. Le journal américain Miami Herald a rapporté dans la soirée que l'homme avait été remis sur place à des officiers de l'agence américaine de lutte anti-drogues (DEA), qui le recherche depuis 2005. Il est soupçonné de trafic de stupéfiants, ce qui ne l'empêchait pas de mener une vie publique dans son fief de Pestel, situé à 150 km à l'ouest de Port-au-Prince. Personnage controversé, le nouveau sénateur du département de la Grande Anse s'était fait connaître en 2004 pour avoir mené une rébellion armée aboutissant au départ précipité du président Jean-Bertrand Aristide. (Belga)

Nos partenaires