Guy Vanhengel a des doutes sur le budget

31/10/11 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Vif

Le ministre sortant du Budget, Guy Vanhengel (Open Vld), se fait de sérieux soucis au sujet de la confection, avant 2012, du budget par le formateur et les six partis qui participent aux négociations.

Guy Vanhengel a des doutes sur le budget

© Belga

"Les efforts seront plus importants qu'attendus mais à mon grand regret, ils n'en sont qu'au début" des pourparlers, a-t-il indiqué lors de l'émission De Ochtend de la VRT-radio. "La loi prévoit que le budget doit être prêt le 31 octobre, aujourd'hui donc, mais à mon grand regret, nous n'en sommes qu'à la phase de démarrage", a indiqué Guy Vanhengel.

Si le budget n'est pas prêt pour 2012, il faudra recourir aux douzièmes provisoires. Les ministres reçoivent alors chaque mois un douzième du total du budget qui était prévu pour leur département en 2011. "Cela a été le cas l'an dernier parce que fin 2009, un budget avait été préparé pour 2010 et 2011. Mais aujourd'hui, le montant de l'assainissement qui doit être réalisé est tel que des mesures d'urgence seront insuffisantes. Nous ne pourrons jamais atteindre les objectifs fixés par l'Europe en agissant ainsi, estime le ministre démissionnaire.

Guy Vanhengel souligne encore que les actuelles propositions budgétaires du formateur, Elio Di Rupo, se basent sur une prévision de croissance de 1,6% du PIB en 2012. "Mais ces prévisions doivent être revues à la baisse, comme cela est déjà le cas en France et en Allemagne". Et le ministre du Budget de préciser que cela implique qu'il faudra encore trouver plus d'un milliard d'euros d'économies supplémentaire. L'effort à réaliser pour 2012 atteint dès lors onze milliards d'euros, selon lui.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires