Guatemala: l'éruption meurtrière du volcan de Fuego

05/06/18 à 07:17 - Mise à jour à 07:18

Source: Belga

(Belga) Le décompte macabre pourrait encore s'alourdir mardi au Guatemala avec la poursuite des recherches des nombreux disparus après l'éruption du Volcan de Fuego (le Volcan de feu), le dernier bilan faisant état d'au moins 69 morts après la découverte lundi par les sauveteurs de nombreux corps calcinés.

L'éruption dimanche de ce volcan culminant à 3.763 mètres et situé à 35 kilomètres au sud-ouest de la capitale Guatemala, a également entraîné l'évacuation d'urgence de plus de 4.500 personnes des villages situés sur le flanc du volcan, qui a projeté de la lave et des cendres sur une vaste zone, semant la panique parmi les habitants. Actuellement, "69 corps" sont en cours d'identification au sein de l'Institut national médico-légal (Inacif), a indiqué lundi soir son directeur, Fanuel Garcia. Jusqu'à présent, seules 17 personnes ont pu être identifiées grâce à leurs "empreintes digitales et leurs caractéristiques physiques", a-t-il précisé. Selon David de Leon, porte-parole de la Coordination nationale pour la gestion des catastrophes (Conred), quelque 46 blessés ont été recensés, dont la moitié sont dans un état grave. L'éruption a touché notamment des communes rurales proches du volcan et la cité coloniale d'Antigua, le plus important site touristique du Guatemala. Un total de 1,7 million de personnes sont affectées à divers degrés par la catastrophe, selon la protection civile. Le président guatémaltèque Jimmy Morales, qui a visité lundi les zones sinistrées, a décrété un deuil national de trois jours. Le Volcan "de Fuego" était déjà entré en éruption en janvier 2018. (Belga)

Nos partenaires