Groen: l'accord anversois fait preuve de plus de respect pour la N-VA que pour Anvers

11/12/12 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Source: Le Vif

Meyrem Almaci, ancienne tête de liste Groen à Anvers, est mécontente de l'accord anversois. Elle y retrouve plus "de respect pour la N-VA que de respect pour "A" (Anvers).

Groen: l'accord anversois fait preuve de plus de respect pour la N-VA que pour Anvers

© Belga

D'après l'ancienne tête de liste anversoise, les deux "petits" partis CD&V et Open VLD ont à peine modifié la note de formateur de Bart De Wever.

Propositions vagues

"Nous mènerons une opposition solide qui s'avérera nécessaire", déclare-t-elle. "Sur base d'une première lecture rapide du texte, il me semble voir peu de différences avec la première note dur formateur De Wever. Liesbeth Homans de la N-VA prétend qu'il s'agit d'un accord social, mais dans ce cas elle a une autre définition que moi du mot social."

Meryem Almaci découvre aussi beaucoup de propositions vagues quand il s'agit de diversité, de lutte contre la pauvreté (des enfants) et de mobilité.

"Le principe STOP est repris dans l'accord (NDLR : principe qui donne priorité, dans cet ordre, aux piétons, cyclistes, transports communs et à la voiture en dernier lieu), mais semble du "windowdressing" destiné à sauver la face du CD&V." Almaci craint que "la voiture devienne prépondérante" à Anvers. "En matière de diversité, il n'y a aucune proposition concrète pour s'attaquer à la discrimination présente sur le marché de l'emploi " ajoute-t-elle.

En outre, Almaci estime inadmissible de faire dépendre le revenu minimum - "une disposition de base qui est déjà en soi un dernier recours" - de l'apprentissage du néerlandais.

Oosterweel

Pour ce qui est de la liaison Oosterweel (projet qui doit boucler le ring anversois), un point de rupture pour Groen lors des élections, Almaci regrette de ne pas voir de modification par rapport à la note du formateur. "Ce passage est resté exactement le même alors que l'Open VLD, par exemple, avait d'autres priorités à ce sujet".

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires