"Groen et sp.a nous reprochent d'être racistes, alors que ce sont eux qui ont ouvert la porte"

04/08/16 à 13:20 - Mise à jour à 13:49

Source: Belga

"Si sp.a et Groen disent que nous attisons le racisme, je trouve que c'est trop facile", a déclaré le Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) ce matin sur Radio 1. Selon lui, un grand nombre de problèmes sont dus à la politique de retour laxiste menée dans le passé.

"Groen et sp.a nous reprochent d'être racistes, alors que ce sont eux qui ont ouvert la porte"

Theo Francken © BELGA

"Je n'approuve pas le racisme", a déclaré Francken . "Ce n'est pas parce que sp.a et Groen ont mené une politique désastreuse de migration et de frontières ouvertes, qu'il faut tenir des propos racistes."

Ces derniers jours, les commentaires racistes sur les réseaux sociaux après le décès d'un jeune Limbourgeois d'origine marocaine ont suscité la polémique en Flandre. L'opposition accuse la N-VA d'attiser le racisme et la discrimination dans notre société.

Ces critiques entraînent la colère de Francken qui estime que les gouvernements précédents sont responsables des problèmes actuels. "Cette politique est menée par sp.a et Groen depuis toujours. Cela a commencé en 1999-2000 par la régularisation collective de plus de 100 000 personnes avec la snel-belgwet (la loi d'acquisition rapide de la nationalité belge, NDLR). Le gouvernement arc-en-ciel leur a tous donné la nationalité belge, souvent aussi la double nationalité."

Francken a répété que ce gouvernement faisait le nécessaire pour les demandeurs d'asile de notre pays. "Tous les demandeurs d'asile ont été logés et nourris, contrairement au gouvernement arc-en-ciel où les gens restaient dans la rue. Ce gouvernement donne des papiers aux personnes bien intégrées et expulse les gens qui se comportent mal."

Selon Francken, les demandeurs d'asile auteurs de faits criminels étaient beaucoup moins souvent renvoyés à l'époque. "Groen et sp.a nous reprochent d'être racistes parce que nous expulsons les criminels, mais ils ont ouvert la porte pendant des années."

"Si sp.a et Groen affirment que nous attisons le racisme, je trouve ça trop facile", déclare Francken, qui estime qu'"une très grande majorité de la population belge soutient la politique du gouvernement".

(JH)

Nos partenaires