Grimbergen : deux FDF demandent des sanctions pour la bourgmestre

19/12/11 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Le Vif

Damien Thiéry et Christian Van Eyken, tous deux FDF, ont réclamé que le gouvernement flamand engage une procédure disciplinaire à l'encontre de la bourgmestre de Grimbergen, Marleen Mertens (CD&V), qui avait appelé dénoncer auprès d'elle les commerçants qui ne s'adressent pas en néerlandais à leurs clients, a indiqué leur parti.

Grimbergen : deux FDF demandent des sanctions pour la bourgmestre

© marleenmertens.be

"Même si, aujourd'hui, les autorités communales de Grimbergen ont fait marche arrière en ce qui concerne leur appel à dénoncer toute personne qui s'exprimerait dans l'espace public en une autre langue que le néerlandais", M. Thiéry, député fédéral et bourgmestre non-nommé de Linkebeek, et M. Van Eyken, député francophone au Parlement flamand, ont demandé au gouvernement flamand d'engager une procédure disciplinaire à l'encontre de Mme Martens et, "si nécessaire", des membres du Collège qui ont participé à la délibération ayant institué un tel système "inacceptable dans un Etat de droit", soulignent les Fédéralistes démocrates Francophones (FDF), dans un communiqué.

Les deux députés rappellent que trois bourgmestres francophones ne sont toujours pas nommés dans la périphérie bruxelloise (à Linkebeek, Crainhem et Wezembeek-Oppem, ndlr) "alors qu'ils ont respecté la loi, tandis que des bourgmestres flamands qui mènent des politiques discriminatoires sont protégés, voire même encouragés".

"Si le gouvernement flamand refusait de sanctionner de telles pratiques, il prouverait une fois de plus sa partialité et son incapacité à faire respecter la loi. L'appel à la délation pourrait être, en effet, qualifié de délit de dénonciation calomnieuse réprimé par l'article 445 du Code pénal", soulignent les FDF.

Selon M. Thiéry, "d'autres communes de la périphérie adoptent des comportements plus ou moins similaires à ceux préconisés par les autorités de Grimbergen", comme à Overijse, où les autorités font la chasse à la présence du français ou d'une autre langue que le néerlandais dans l'espace public.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires