Grèves : les plans alternatifs des étudiants pour passer leurs examens

02/06/16 à 14:19 - Mise à jour à 14:35

Source: Le Vif

Suite aux grèves des 24 et 31 mai menées par les cheminots de la SNCB, de nombreux étudiants ont rencontré des difficultés à se rendre à leurs auditoires afin d'y passer leurs examens de fin d'année. Certains n'y sont même jamais arrivés. Quels sont les alternatives qui leur sont offertes ?

Grèves : les plans alternatifs des étudiants pour passer leurs examens

Young woman taking test in job assessment center © Robert Kneschke

Plusieurs initiatives ont été mises en place ces derniers jours pour assurer que les étudiants puissent se présenter à leurs examens, malgré les importantes perturbations prévues dans les transports en commun suite à la grève des cheminots à la SNCB.

Ainsi, Laurent Di Carlo, directeur de la société ProduWeb a pris l'initiative de privatiser deux bus des TEC mardi 24 mai pour emmener les étudiants de Liège a relaté RTL INFO. L'Université catholique de Louvain (UCL) et les facultés de Saint-Louis ont, quant à elles, décidée d'ouvrir, lors de la manifestation générale du 31 mai, des dortoirs aux étudiants. Deux autres mesures ont également été prises pour la session d'examen qui a commencé lundi et se terminera le 30 juin: certains retards aux examens seront tolérés selon certaines modalités, et un président du jury pourra aussi estimer qu'un étudiant s'est trouvé dans l'impossibilité de rejoindre l'université à cause des mouvements de grève.

Les étudiants se sont également organisés. Opération "Mon Kot est ouvert", relais de celle pour le covoiturage "Portière ouverte" a été mise en place. "Nous mettons tout en oeuvre pour permettre à chacun d'aller à ses examens: navettes entre Delta et Erasme gratuites, opération MonKotEstOuvert, covoiturage, négociations avec les autorités de l'ULB pour une forme de tolérance vis à vis des étudiants en retard. " a affirmé sur RTL.be Andrei Detournay, président d'un bureau étudiant de l'ULB et membre des jeunesses du MR suite aux propos polémiques tenus par Marc Gobelet, le secrétaire générale de la FGTB.

Des épreuves "bis" fin juin ?

Les bureaux des étudiants de l'université libre de Bruxelles (ULB) souhaitent que les universités organisent des épreuves "bis" fin juin pour les étudiants lésés. Ils aimeraient en effet que les étudiants bloqués par les grèves puissent repasser leurs examens dans les jours suivant la date initiale. Le Conseil Académique de l'ULB a refusé lundi cette proposition. Une minorité d'étudiants devront alors passer les examens manqués en seconde session. Il s'agit d'une vingtaine de cas rapportés sur les 26 000 étudiants que compte l'ULB.

Bonne nouvelles pour certains, avec la grève générale annoncée le 24 juin, la journée d'examens prévue initialement a été reportée sur les samedi 25 et lundi 27 juin.

Johanna BUKASA-MFUNI

En savoir plus sur:

Nos partenaires